Au fur et à mesure que la pandémie du COVID-19 prend de l’ampleur, le monde entier s’engage dans des efforts croissants pour contrer sa propagation.

Publicité

Des études continues sur les mesures de prévention révèlent chaque jour des informations précieuses pour se protéger.

De nombreuses multinationales ont apporté leur soutien dans cette perspective. Néanmoins, il s’agit d’une mobilisation plus massive que jamais.

Publicité

Le Centers for Disease Control and Prevention invite alors les citoyens à réaliser leurs propres masques faciaux.

Un moyen de protection grandement convoité 

Dans certains lieux publics, les rassemblements sont courants et la distance sociale n’est pas forcément respectée.

Ceci peut favoriser l’expansion du nouveau coronavirus, surtout si les sujets atteints sont asymptomatiques.

Publicité

En effet, des études ont établi que le COVID-19 se transmet par les gouttelettes de salive éjectées.

Toucher son visage après le contact avec une surface infectée est également source de contamination. 

Le SRAS-CoV-2 s’est propagé à une grande vitesse, provoquant une pénurie importante de matériel médical, en particulier les masques faciaux. 

Publicité

Le Surgeon General, suivi par l’Organisation mondiale de la santé après peu, a appelé la population américaine à limiter l’achat de ces masques, compte tenu de leur inefficacité, mais aussi pour pallier le besoin urgent auquel fait face le personnel de santé.

Il serait alors plus judicieux de laisser la priorité au corps médical quant à l’utilisation des bavettes chirurgicales et des respirateurs FFP2.

Les CDC recommandent au reste des citoyens l’usage de protections en tissu pour leur sécurité.

Publicité

Celles-ci peuvent être réalisées à la maison, à l’aide d’objets courants et économiques.

Ces mesures ne remplacent pas la distance sociale fixée à 2 m, mais ont toutefois un rôle dans le contrôle de la propagation de la maladie.

Chacun est responsable de son masque

Les étapes à suivre pour la réalisation des bavettes ont été publiées par le gouvernement.

Publicité

Tout d’abord, prenez un tissu en coton (un vieux t-shirt par exemple), découpez deux rectangles assez grands pour pouvoir couvrir le nez et la bouche, jusqu’en dessous du menton.

Superposez les deux morceaux en accolant les bords à l’aide d’un kit de couture : vous obtiendrez une seule pièce doublée.

Faites un pli de 8 mm sur les parties horizontales en cousant les bordures, puis un autre de 16 mm sur les côtés, mais en laissant des ouvertures aux extrémités cette fois-ci. 

Passez-y une bande élastique puis nouez-la en prenant soin de cacher le nœud à l’intérieur avant de recoudre les bords. 

Publicité
fabriquer un masque maison
Fabrication d’un masque/CDC

Il est à noter que le port du masque en tissu est déconseillé aux personnes susceptibles de s’étouffer, comme les enfants de moins de 2 ans ou les sujets présentant des difficultés respiratoires. 

Évitez tout contact avec le visage et nettoyez-vous minutieusement les mains après retrait du masque. Pensez au lavage régulier de ce dernier afin d’empêcher l’accumulation des germes.

Publicité

Partagez l'article

>