Le monde a connu une hausse significative du nombre de cas d’infections au coronavirus qui ne cesse de se propager dans une mesure qui reste incomprise.

Publicité

Bien entendu, nous espérons avoir une longueur d’avance sur la maladie pour pouvoir traiter efficacement les patients et éviter le blocage de la société, ainsi que de l’économie toute entière.

Dans ce genre de situation, les solutions ne peuvent émaner que des comportements individuels et du respect des mesures préventives mises en place à cet effet.

Tout est une question d’hygiène

Garder les mains propres est primordial pour éviter le coronavirus, que ce soit par le lavage régulier à l’eau et au savon ou par l’utilisation de gel désinfectant à base d’alcool.

Le contact physique n’est pas recommandé, alors privilégiez plutôt d’autres formes de salutations telles que le salut militaire, ou un simple signe de la main de loin.

D’autre part, il est certainement difficile de ne pas se toucher le visage, mais il est préconisé de le faire le moins possible.

Dans ce sens, pensez à nettoyer les surfaces communes susceptibles de vous transmettre le virus après avoir été infectées par un individu ayant toussé dans sa main. Il s’agit notamment des télécommandes, des plans de travail, des poignées du réfrigérateur, et des écrans de téléphones.

le coronavirus
JKerner/Pixabay

Le port du masque chirurgical est tout à fait indiqué pour ne pas contaminer les autres lorsque l’on est atteint du COVID-19. Cependant, les autorités mettent en garde contre une éventuelle pénurie des équipements destinés au personnel médical.

Et pour plus d’efficacité, il serait préférable d’avoir un approvisionnement alimentaire en cas de fermeture d’épiceries dans les régions éloignées.

Publicité

D’autres conseils qui peuvent vous être utiles

Un petit stock de médicaments serait également indispensable pour les patients vivant dans des zones isolées, pour des besoins urgents que les pharmacies locales ne pourraient satisfaire.

Les voyages ne sont pas une très bonne idée pour une personne malade, sauf en cas de force majeure. Le fait de rester à la maison pourrait être une solution, certes, mais les entreprises risquent d’en pâtir à long terme en se voyant obligées de mettre la clé sous la porte.

L’une des difficultés principales est de savoir quels symptômes prendre au sérieux et quand il faut consulter un médecin. À ce stade, les responsables devraient intervenir par des directives claires à ce sujet.

Il existe des cliniques de dépistage en Corée du Sud (pays sévèrement touché par cette épidémie) qui ont pensé à des idées ingénieuses pour éviter le coronavirus : l’absence de portes, de salles d’attente bondées, de formulaires à remplir ou de frais à payer en mains propres.

Si l’incertitude est une source d’angoisse, la prévention est désormais une priorité absolue si l’on veut sortir de cette crise avec le moins de dégâts possible.


Partagez l'article

>