Nous avons tous un avant-goût de la dépression à un certain moment de notre vie, et il est important de savoir que les gens la vivent de différentes manières. Le plus difficile c’est d’en sortir évidemment. Cet état complexe peut interférer avec notre travail dans le quotidien, ce qui entraîne une perte de temps et une baisse de productivité. Plus important encore, il peut avoir une influence sur nos relations et même inciter des problèmes de santé chroniques.

Publicité

Le Black Dog Institute, un établissement sans but lucratif qui se spécialise dans les troubles de l’humeur, vient de révéler dans une étude majeure, que s’exercer régulièrement, peu importe l’intensité de vos gestes, peut vous éviter une future dépression — et rien que 60 minutes peuvent vous être d’une grande aide.

Les résultats qui ont été publiés dans le célèbre American Journal of Psychiatry, ont montré que même des quantités très petites d’exercice permettent de prévenir la dépression — en plus de laisser un impact positif sur votre santé mentale générale quel que soit votre âge ou votre sexe.

Publicité

Notez bien qu’il s’agit ici de l’analyse la plus déterminante et la plus complète de ce genre ; elle a d’ailleurs impliqué 33 908 adultes originaires de la Norvège, dont les niveaux d’exercice ainsi que les signes de dépression et d’anxiété ont été surveillés sur une période de 11 ans.

Selon l’équipe de recherche internationale, près de 12 % des cas de dépression auraient pu être empêchés si les volontaires avaient pratiqué seulement une heure de sport par semaine.

Mr Lee/Unsplash

« Depuis un certain temps maintenant que nous avons connaissance du fait que l’exercice physique joue un grand rôle dans le traitement de la dépression, mais pour la première fois, nous avons réussi à quantifier le potentiel préventif de l’activité physique quant à la baisse des niveaux futurs de cette maladie », a indiqué Samuel Harvey, principal auteur et Professeur associé du Black Dog Institute.

Publicité

Il ajoute : « Nous faisons encore de notre mieux afin de déterminer avec exactitude pourquoi l’exercice peut être si bénéfique, mais nous croyons que cela est dû à l’impact mitigé des divers avantages physiques et sociaux de l’activité physique. »

Ces conclusions nous montrent à quel point il est important d’intégrer l’exercice dans les plans de santé mentale individuels ainsi que les campagnes de santé publique globales. Trouver des moyens pour améliorer le niveau d’activité physique de la population ne serait-ce qu’un tout petit peu apportera sans doute des avantages considérables pour ce qui est de la santé physique et mentale des individus.

Prenez exemple les Australiens qui ont fait des efforts énormes dans ce sens tout au long du mois de septembre dernier. Ceux-ci ont vu leur état de santé mentale s’améliorer en l’espace d’une semaine.

Publicité

Enfin, toute étude ou analyse rapportant ce type d’informations est à encourager sachant que des gens du monde entier deviennent de plus en plus sédentaires et que les taux de dépression sont en constante augmentation.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>