Alors que la situation ne devient que plus critique dans le monde en général, et en Italie en particulier, une nouvelle vient apporter une vague de soulagement à ce peuple meurtri. Tout tendait à penser le contraire, mais il l’a fait. 

Publicité

Baptisé M. P par les autorités, afin de protéger son identité, ce centenaire italien est totalement guéri du COVID-19 et a été transféré chez lui la semaine dernière.

Après avoir été testé positif au virus, il a été pris en charge par l’Hôpital Infermi à Rimini.

Le staff médical a tenu à ce que son cas soit connu, car il représente un vrai symbole d’espoir pour toutes les personnes atteintes, mais aussi pour l’Humanité. 

Publicité

La vice-Maire de Rimini, Gloria Lisi, a déclaré au journal local qu’en vue des circonstances actuelles, son histoire aurait presque pu passer inaperçue.

Cependant, un détail la rend extraordinaire : cet homme est né durant la grippe espagnole, en 1919.

Hôpital d’urgence au Kensas durant l’épidémie, en 1918.
Wikipedia Commons
Contenu sponsorisé

Cette pathologie, également appelée Influenza, a été causée en 1918 par le virus H1N1, d’origine aviaire.

Publicité

Selon les rapports du Centers for Disease Control and Prevention, il y a eu plus de 500 millions d’infections — soit les trois quarts de la population mondiale à l’époque — et 50 millions de décès.

Cette pandémie a fait des ravages jusqu’à la fin de l’année 1919.

Du haut de ses 101 ans, M. P a tout vu : la guerre, la faim, la douleur, la crise et les résurrections, continue Lisi. Et la vie l’a encore mis face à une nouvelle épreuve : la maladie. 

Pourtant, le centenaire n’a pas succombé au SARS-Co-2.

Avec l’aide de l’équipe médicale, leur patience et ce qu’on pourrait qualifier de miracle, M. P est aujourd’hui chez lui, et en bonne santé.

Toutes les tranches d’âges sont susceptibles de contracter ce virus, mais les seniors y sont les plus vulnérables.

Publicité

À l’heure actuelle, les statistiques annoncent que 85,6 % des patients décédés avaient plus de 70 ans. 

La raison est simple : leur immunité n’est pas assez forte pour combattre le COVID-19, ce qui lui permet de se propager rapidement et de déclencher des symptômes qui peuvent être fatals, tels que les difficultés respiratoires.  

Visiblement, M. P n’est pas le seul rescapé : Alma Clara Corsini, 95 ans, a également survécu à l’infection, devenant ainsi la première personne à s’en rétablir en Provence.

Publicité

À l’autre bout du globe, une centenaire Chinoise du nom de Zhang Guangfen âgée de 103 ans a aussi pu vaincre le COVID-19 après avoir été traitée dans un des hôpitaux de Wuhan au début du mois de mars 2020. 

centenaire
Zhang Guangfen/Chutian Metropolis Daily

C’est là une vraie bouffée d’optimisme qui vient s’insuffler à l’Humanité.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>