À des fins ludiques (et parfois éducatives), plusieurs jeux sont mis à notre disposition, et il y en a pour tous les goûts : jeu de société, de guerre ou simulation de réalité, il y a de quoi satisfaire tout le monde.

Publicité

Plague Inc est un jeu qui a suscité beaucoup d’intérêt de la part des internautes, et spécialement ces dernières semaines. Le principe est simple : éradiquer la planète avec un nouveau pathogène. 

Depuis 2012, il est classé parmi les Top Games de l’App Store et ne cesse de gagner en popularité en 2020 compte tenu des circonstances. En effet, le virtuel est devenu réalité et les joueurs affluent, curieux d’en découvrir plus sur la flambée épidémique.

Depuis que le COVID-19 a été déclaré comme étant une pandémie, le 22 mars 2020, les adeptes du jeu ont sollicité Ndemic — le studio à l’origine de ce dernier — en lui demandant de développer une version où, au lieu d’exterminer le monde, on combattrait le virus. 

Le créateur de Plague Inc ne s’est pas fait prier puisqu’il a lancé une nouvelle mise à jour où il était possible d’inverser les rôles. Le joueur peut alors sauver le monde d’une épidémie dont il choisit le nom et l’origine. 

jeu
Plague Inc 2020/Ndemic Creations

Dans cette version, le participant est à la place des gouvernements et a donc des décisions fatidiques à prendre : annoncer des états d’urgence, mettre le pays en quarantaine, verser des fonds pour la recherche scientifique afin de trouver un traitement, renforcer les systèmes de santé, etc.

Les psychologues ayant travaillé sur l’impact des jeux vidéos expliquent que si le nombre d’utilisateurs est monté crescendo, c’est parce qu’il leur offre une vue d’ensemble sur ce à quoi pourraient ressembler les prochaines semaines, et que c’est quelque peu rassurant d’avoir une idée de ce qui nous attend.

Ndemic confie qu’il ne s’était pas imaginé, huit ans en arrière, que le jeu qu’il venait de lancer allait devenir une réalité, et encore moins qu’autant de monde y serait réactif. 

Il rappelle cependant que tout ceci reste fictif et conseille aux gamers de ne pas s’y fier et en faire une source d’informations scientifiques.

Publicité

Par ailleurs, toujours dans le cadre de la pandémie actuelle, Ndemic a offert 250 000 $ à la recherche, les partageant équitablement entre la Coalition of Epidemic Preparedness Innovations et le COVID-19 Solidarity Response Fund créé par l’Organisation mondiale de la santé.


Partagez l'article

>