WIKIMEDIA COMMONS

La viande cultivée en laboratoire pourrait être beaucoup plus respectueuse de l’environnement que les pratiques actuelles de l’industrie agricole, mais une nouvelle étude vient de révéler un problème imminent : beaucoup de gens n’aiment vraiment pas l’idée d’en manger.

Nous parlons ici de la viande produite en laboratoire à partir de cellules musculaires animales réelles. Au cours des expériences menées auprès de 1 587 volontaires, environ 35 % des mangeurs de viande et 55 % des végétariens ont déclaré être trop dégoûtés par cette viande.

Le « caractère artificiel » de celle-ci a été un facteur important de son rejet, selon l’étude, et il est clair que des efforts doivent être faits pour changer les attitudes envers cette nourriture cultivée en laboratoire si l’on veut qu’elle soit largement adoptée par les masses.

« En tant que nouvel aliment « inconnu » par les humains, la viande de culture peut susciter des hésitations parce qu’elle semble si peu naturelle et si peu familière – et potentiellement si dégoûtante », écrivent les chercheurs dans leur article.

Après avoir recruté des groupes de mangeurs de viande et de végétariens, les chercheurs ont effectué une série de tests demandant aux participants de réagir à l’idée de manger de la viande de culture, sur la base d’une brève description de celle-ci et de son mode de fabrication.

World Economic Forum/WIKIMEDIA COMMONS

Les participants à l’étude ont également été interrogés sur ce qui, le cas échéant, les rebutait. Ils ont été invités à noter leurs réponses à des affirmations telles que « la viande de culture semble artificielle » et « j’aurais l’impression de manger quelque chose provenant d’un animal », afin d’identifier les raisons sous-jacentes à toute réaction de dégoût.

« Nous proposons que des évaluations cognitives divergentes de la viande de culture puissent induire la même réaction affective de dégoût chez les végétariens et les consommateurs de viande », écrivent les chercheurs. Ils ajoutent : « Identifier les bases de cette réponse de dégoût peut être essentiel pour comprendre pourquoi les gens rejettent la viande de culture : un produit prêt à créer un avenir plus humain, sain et durable. »

En troquant les méthodes d’élevage actuelles pour des procédés de viande de culture, la quantité d’eau utilisée et le volume de gaz à effet de serre rejeté dans l’atmosphère diminuent considérablement. Cela permettrait également de réduire le risque d’apparition de maladies infectieuses chez les animaux.

La réaction des consommateurs à la viande de culture a déjà fait l’objet d’études, notamment en ce qui concerne le prix du produit et la méfiance à l’égard des scientifiques de l’alimentation.

La viande de culture n’est pas encore disponible partout, mais il est probable qu’elle le sera dans un avenir proche. Si l’on en croit les résultats de cette étude, il faudra du temps avant que la plupart d’entre nous se sentent à l’aise pour en manger.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>