Le coronavirus semble être « le » virus tendance dont tout le monde parle. Certains en sont tétanisés, d’autres crient au complot politique et, entre les deux, les plus raisonnables prennent les mesures de sécurité requises afin de s’en tenir éloignés.

Publicité

Une maladie est caractérisée de pandémie lorsqu’elle atteint toutes les tranches d’âge, sans prendre en compte la race, le sexe ou l’état de santé initial de la personne infectée. Pour être ainsi catégorisé, le virus a dû remplir un certain nombre de critères.

L’Organisation mondiale de la santé est venue, dans un rapport publié le 11 mars 2020, départager les deux extrêmes et classe le COVID-19 parmi les pandémies mondiales

Publicité

D’abord, le coronavirus est une influenza. Il se manifeste, comme la grippe, par une fièvre, un écoulement nasal, de la toux, mais aussi une difficulté respiratoire importante, associée au syndrome respiratoire aigu sévère (ou « SRAS »).

COVID-19/Wikimedia Commons

À l’heure actuelle, les personnes positives au COVID-19 avoisinent les 198 959 cas, dont plus de 7991 décès répartis sur 144 pays. Et les chiffres ne cessent d’augmenter.

Il est à noter que le degré de gravité n’est pas inclus dans les critères de classification d’une pandémie. Ainsi, même si un seul cas sur six se révèle être alarmant, la plupart disparaîtront spontanément. 

Publicité

Alors qu’il prend ces proportions-là, les mesures sont de mise. Les pays les plus affectés sont en alerte 3 depuis des semaines (notamment la Chine et la Corée du Sud).

L’Italie s’étant ajoutée à la liste, le virus a spectaculairement gagné du terrain. Des milliers d’autres individus sont placés en quarantaine en attendant confirmation.

pandémie
Régions des cas confirmés de COVID-19/CDC

Plusieurs événements ont également été annulés ou reportés à cause du haut risque de contamination lors de rassemblements. On ne parle donc plus de concerts, de matchs de football ou encore de conférences jusqu’à nouvel ordre.

Publicité

La France, elle aussi vient de passer au stade 3. Avec plus de 7730 cas et 175 pertes humaines, le gouvernement a déjà annoncé la fermeture des écoles et l’amplification des mesures de sécurité. En plus, le pays est en confinement depuis hier, le 17 mars.

En outre, l’OMS se montre rassurante et confiante quant à la capacité d’arrêter ce phénomène. Elle atteste même que c’est la première pandémie à pouvoir être contrôlée et espère que les États continueront de prendre les précautions nécessaires afin de mettre fin à sa propagation.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>