Pueblo Bonito (ou « Belle Ville » en français) était considéré comme étant le coin de regroupement culturel par excellence par les Anasazis, une civilisation très ancienne originaire de l’actuelle Amérique du Nord. 

Construite dans le Nouveau-Mexique au sein de Chaco Canyon il y a un millénaire de cela puis abandonnée en 1126, cette cité fut la source de nombreuses activités artistiques, mais surtout d’une énigme que nous pensions, à tort, jusque là résolue…

Le mystère de l’Arbre de vie

Lorsqu’ils ont quitté l’endroit, les anciens habitants ont laissé un véritable patrimoine derrière eux : des centaines de chambres hébergeant leurs activités, mais aussi tout leur matériel (instruments musicaux, poteries et autres objets qui leur servaient lors des rituels).

Publicité

Mais ce qui rend cette région si spéciale, c’est le pin ponderosa qui est demeuré le seul conifère de toute la zone. Cette particularité a donc fait que les mythes qui tournent autour de « l’Arbre de la vie » sont multiples. 

Au fil des années, après la découverte de ses restes en 1924 par des archéologues en mission, les histoires et légendes se sont accumulées autour de cet arbre aux origines mystérieuses. Nombreux sont ceux qui l’ont associé à la vie, la naissance ou encore la fertilité.

l'Arbre de vie
Coupe transversale d’un échantillon prélevé sur le pin de Pueblo Bonito/C. Guiterman

Du haut de ses six mètres, le pin a également été considéré comme étant un cadran solaire géant, entre autres spéculations. Et comme à tout casse-tête il existe une explication rationnelle, les chercheurs ne se sont pas arrêtés là. 

Publicité

Malgré ses racines profondément ancrées dans le sol, et la grande improbabilité que le végétal n’ait jamais été déplacé, l’expert en cernes d’arbres Christopher Guiterman est convaincu du contraire. 

Il pense que les théories autour de cette question n’ont pas été entièrement menées à bout, ce qui, à fortiori, les invalide. 

Des hypothèses multiples 

Le Professeur de l’Université de l’Arizona décide alors de mener ses recherches afin d’élucider ce mystère.

Publicité

Après avoir étudié les anneaux du pin et divers documents sur l’histoire de la région, le verdict tombe : l’Arbre de la vie n’a pas poussé à Pueblo Bonito, ni même à proximité de la ville. 

L’équipe du géologue est arrivée à ces résultats en comparant lesdits cercles de l’Arbre du monde — comme certains préfèrent l’appeler — avec ceux des communes voisines. La certitude de Guiterman a été confirmée puisque aucune similarité n’a été observée. 

l'Arbre de vie
Pueblo Bonito aujourd’hui/T. Swetnam

Le conifère aurait vécu environ 250 ans dans les montagnes du Chuska (à 50 kilomètres de Pueblo Bonito), avant de mourir un peu avant l’an 1100. Il aurait ensuite été déplacé au cœur de la ville.

Publicité

Cette transplantation inattendue peut avoir plusieurs causes : l’utiliser comme feu de bois, en faire un banc ou encore le garder comme poteau tout simplement. Enfin, il serait tombé et enterré par les tempêtes de sable qui traversaient la zone au fil des siècles.

L’hypothèse du cadran solaire est la plus réaliste, concluent les spécialistes. Un mystère restera cependant éternel : la raison pour laquelle « ce » pin en particulier a été transporté jusqu’au Chaco Canyon.

Publicité

Partagez l'article

  • >