L’Égypte est l’une des destinations les plus prisées par les touristes. Principalement connue pour ses fameuses pyramides, elle attire plusieurs milliers de visiteurs par an. Le mystère planant autour fascine autant les curieux assoiffés de savoir que les chercheurs spécialisés dans le domaine.

Publicité

Parmi les théories qui font vibrer les scientifiques, nous avons le lieu d’enterrement du corps de la reine Néfertiti. Jusque-là, on pensait qu’elle a été inhumée il y a 3 300 ans, au-delà des murs de la tombe de Toutankhamon.

L’équipe de l’ancien Ministre des antiquités égyptien, Mahmoud Eldamaty, aurait récemment confirmé cette hypothèse.

Publicité

Grâce à des radars à pénétration de sol, les archéologues ont pu scanner la sépulture de Toutankhamon et y découvrir une pièce inconnue de 2,1 m de haut et 10 de large près de son sarcophage.

néfertiti
Néfertiti / ©Magnus Manske

En 2015, un égyptologue anglais a émis la possibilité de l’existence de chambres secrètes où la reine aurait été enterrée. Des recherches primaires furent lancées plus tard dans l’année.

Trois ans après, un groupe scientifique dirigé par Franco Porcelli vient réfuter cette théorie après avoir passé la zone entière sous radars et ne rien trouver autour du tombeau. Il confie à la National Public Radio en 2018 qu’il est déçu de cette avancée.

Publicité

Mais mercredi dernier, l’équipe d’Eldamaty rejoint la course. Leur rapport — soumis au Conseil suprême égyptien des antiquités — révèle plus de preuves de l’existence d’une pièce secrète qui contiendrait le corps de la reine Néfertiti.

Cette mise au jour révolutionnaire est « extrêmement excitante […] Il y a clairement quelque chose de l’autre côté du mur nord de la chambre funèbre » a déclaré Ray Johnson, égyptologue à l’Université de Chicago.

Il y’a environ un siècle, en 1922, la tombe de Toutankhamon fut découverte. Décédé à l’âge de 19 ans en 1323 av. J.-C., son règne n’aura duré que dix ans. 

Publicité
Toutânkhamon
Masque funéraire de Toutânkhamon / © Harry Potts, Flickr

D’abord pensant qu’il fut assassiné, les experts sont désormais persuadés qu’il est mort d’une gangrène.

Aussi innovante soit-elle, cette trouvaille en laisse dubitatif plus d’un, notamment Zahi Hawass, ex-Ministre des antiquités égyptien. Selon lui, la technologie utilisée pour ces recherches n’est pas fiable, car elle n’a « jamais permis d’effectuer aucune découverte sur ces sites ».

La confirmation du lieu où se situe le corps de la défunte souveraine serait une percée scientifique non négligeable. Nicholas Reeves, chercheur britannique à l’origine de cette hypothèse, affirme que ce serait un immense mystère de résolu.

La Grande épouse royale du Pharaon Akhenaton a été promue co-régente et gouverné l’Égypte avec lui avant sa mort, selon certains égyptologues. D’autres encore, avancent une théorie plus poussée : Néfertiti aurait pleinement dirigé l’Empire, mais déguisée en homme.

Publicité

Reeves déclare à ce sujet que si Néfertiti a été enterrée en tant que Pharaon, nous tenons là une des plus importantes découvertes archéologiques jamais faites.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>