Être confiné ne rime pas toujours avec l’arrêt de toutes nos activités. Avec tous les moyens que l’on se donne, continuer à exercer certaines d’entre elles est rendu possible, même à distance. Pour la gestion économique des pays, il a été nécessaire de trouver d’autres alternatives à la présence physique des citoyens sur leurs lieux de travail ou d’éducation.

Publicité

Plusieurs entreprises sont passées au télétravail lorsque cela est faisable, les universitaires ont droit à des conférences audiovisuelles de la part de leurs professeurs et les élèves sont quotidiennement suivis par leurs enseignants via des plateformes spécialement conçues. Mais le Japon a, encore une fois, pris une longueur d’avance sur la virtualisation de ces activités vitales.

Newme est un robot japonais créé pour remplacer la présence humaine dans des cas extrêmes comme celui-ci. Alors qu’ils ne voulaient pas annuler ou reporter la remise de leurs diplômes à cause du confinement, des étudiants japonais ont utilisé cette alternative afin de recréer l’ambiance d’une collation des grades, même à distance.

Publicité

Munis de tablettes à la place de la tête, habillés d’une longue robe noire et d’un chapeau assorti, ces androïdes ont été regroupés le 28 mars dernier dans le Grand Palace Hotel à Tokyo en présence du Professeur Shugo Yanaka pour l’occasion.

Les Newme lors de la cérémonie/BBT University

Le Président du Global Business Administration à la Business Breakthrough University de Tokyo a orchestré cet événement sans précédent et exprime sa volonté de procurer à ses étudiants une atmosphère chaleureuse lors de ces moments importants, sans pour autant transgresser les mesures de sécurité que le gouvernement leur a dictées.

les étudiants
Remise virtuelle des diplômes/BBT University

À chaque fois que le coordinateur appelait une personne, elle se connectait sur l’application de visioconférence Zoom. Un Newme (contrôlé par les diplômés en question) s’avançait alors et le faciès de l’élève concerné apparaissait sur l’écran qui lui servait de visage. Le Président Omae Kenichi se chargeait ensuite de remettre le diplôme à la machine, simulant ainsi quasi parfaitement la remise des diplômes, à quelques détails près. 

Publicité
Visioconférence via Zoom/BBT University

Shinya Katanozaka, Présidente et CEO de l’ANA HD — l’entreprise qui a développé ces Intelligences artificielles — affirme que c’est là une opportunité de maintenir la stabilité du pays dans divers domaines, allant de l’éducation au monde des affaires en passant par les systèmes de santé et du divertissement.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>