Les innovations en matière de robotique n’ont pas fini de nous surprendre avec des créations toujours plus insolites les unes que les autres.

Publicité

Le but étant de prolonger les aptitudes biologiques des humains afin d’effectuer des tâches répétitives dans divers domaines, dont la médecine. 

Une équipe de scientifiques de l’Université d’Osaka au Japon vient de mettre au point un robot doté de caractéristiques assez effrayantes. Il est en effet capable d’éprouver un sentiment propre aux êtres vivants : la douleur ! 

Publicité

Il s’agit d’une première qui, d’après les concepteurs, est en mesure d’aider les androïdes à s’intégrer et à mieux comprendre le genre humain. 

Cette recherche a été présentée par le Professeur Minoru Asada le 15 février dernier à l’occasion de la réunion annuelle de l’American Association for the Advancement of Science, à Seattle. 

Pour réaliser une telle prouesse, les experts japonais ont mis au point une peau synthétique pourvue de plusieurs capteurs dans le but de déceler d’éventuels changements de pression, qu’ils soient subtils (comme un toucher léger) ou plus vigoureux (tel un coup de poing). 

Publicité

Ils ont ensuite connecté un enfant robot à ce système nerveux artificiel. L’automate « vivant » a ainsi réagi en produisant de nombreuses expressions faciales en fonction de l’intensité de la douleur.

Baptisé « Affetto » par les scientifiques à l’origine de sa conception, il n’est cependant pas totalement inconnu étant donné qu’il est « né » en 2011. 

enfant robot
Affetto / Osaka University

Toutefois, à cette époque-là, les seules mimiques dont il était capable se résumaient à un sourire ou un froncement des sourcils. Il est vrai que lors de sa première révélation au grand public, Affetto n’a laissé personne indifférent tant le rendu de son visage était réaliste. 

Publicité

Le projet, dirigé par le Professeur Minoru Asada, a perfectionné l’enfant robot en le dotant d’un corps de garçon avec une peau artificielle imitant à la perfection la nôtre, mais équipée de capteurs tactiles. 

Les Japonais n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils ont déjà déployé des milliers d’humanoïdes dans les maisons de retraite, les bureaux et les écoles. 

L’objectif est de contrer la diminution de la main-d’œuvre dans le pays, conséquence du vieillissement de la population. 

Publicité

Par cette invention, ils ont voulu aller plus loin avec Affetto afin que les humains puissent interagir de façon plus authentique avec les automates. 


Partagez l'article

>