L’insolite fait désormais partie de notre vie au quotidien. Il est probable de rencontrer quelqu’un qui soit la seule personne à avoir accompli un exploit sportif, ou encore à avoir survécu à une catastrophe.

Publicité

Par contre, tomber sur le citoyen exclusif d’une communauté entière relève de l’impossible, et pourtant, il existe bel et bien !

En 2010, un recensement américain désigne Monowi, au Nebraska, comme étant l’unique ville, ou plutôt village, peuplée par un seul citoyen.

Il s’agit de Elsie Eiler, âgée de 84 ans, qui est aussi maire, trésorière, commis, secrétaire, propriétaire d’une taverne et bibliothécaire.

Publicité
Contenu sponsorisé

Le bar accueillant des touristes des quatre coins du monde sert également de lieu de rencontre pour les visiteurs des communes avoisinantes, qui viennent y déguster un hot-dog, un hamburger ou prendre une bière bien rafraîchissante.

Eiler se réjouit d’être à la fois la votante, la candidate et la gagnante des élections municipales, qui n’ont d’ailleurs pas besoin d’avoir lieu.

Parmi les nombreuses occupations de cette charmante dame, la gestion de la bibliothèque constituée de 5000 livres de la collection privée de son défunt mari Rudy lui tient à cœur.

Publicité
citoyen
Bibliothèque de Monowi/Wikimedia Commons

Par ailleurs, soucieuse d’empêcher la dissolution de son village, elle fait annuellement don de 500 $ pour maintenir l’éclairage public.

Elle élabore un plan routier chaque année en vue d’un financement de la part de son État, signe elle-même les demandes de permis d’alcool et de tabac et se les remet en tant qu’actionnaire de l’établissement.

Elsie n’a aucune envie de s’en aller comme ses concitoyens l’ont fait, à la recherche de meilleures opportunités.

Panorama montrant l’intérieur de la taverne d’Elsie en 2013.
Wikipedia Commons

Elle ajoute que même après le décès de son époux en 2004, elle n’a jamais songé à déménager, quitte à devenir la seule habitante restante.

Elle affirme que sa vie actuelle la rend parfaitement heureuse et qu’elle n’a nullement l’intention de partir.

Il n’y a donc pas de raison de se sentir triste, car Elsie a fait un choix qui lui procure beaucoup de satisfaction, sans trop réfléchir à ce de quoi demain sera fait.

Publicité

C’est d’ailleurs ce qu’elle explique : « qu’il faut vivre l’instant présent et ne pas se soucier du reste ». Une belle leçon à retenir !

Monowi, Boyd County, Nebraska, USA
Bkell/Wikipedia Commons


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>