Le début de cette année a été marqué par la propagation de l’épidémie du COVID-19, tirant la sonnette d’alarme quant à la sécurité sanitaire mondiale.

Publicité

L’ampleur du problème appelle à prendre les précautions nécessaires — et urgentes — afin d’éviter au mieux de contracter le virus. 

Il y a quelques mois, les mesures d’hygiène au quotidien n’étaient pas d’une grande popularité, mais aujourd’hui, ces gestes sont incontournables.

Des pratiques désormais accessibles 

Généralement, lorsqu’une personne est en bon état de santé, le port de masques faciaux, l’utilisation de gels et de lingettes prophylactiques n’est pas d’importance vitale

Étant donné les circonstances récentes, ces objets sont convoités comme jamais. Justement, si les pharmacies sont en rupture de stock de ces produits précieux, pas de panique, il est possible de fabriquer un désinfectant à la maison.

Miryam Wahrman, Professeure de biologie, explique que se frotter les mains avec une solution contenant au moins 60 % d’alcool et les laisser sécher est largement suffisant. 

Il est à noter qu’au-dessous de cette teneur, l’efficacité chute considérablement. Généralement, on utilise de l’isopropyle ou de l’éthyle, ce dernier étant retrouvé dans la bière, le vin et les spiritueux.

Afin d’éviter toute agression de la peau, il est préférable de l’hydrater après l’opération.

Aussi, ajouter quelques gouttes d’aloe vera dans la préparation alcoolique est une bonne idée, à condition qu’elle soit assez concentrée pour que l’additif ne se dilue pas. 

désinfectant
Monfocus/Pixabay

Plus qu’un désinfectant, une hygiène de vie 

D’après OregonLive, un exemple de mélange serait de remplir une tasse aux deux tiers avec de l’éthanol à 91 %, et de la compléter avec de l’aloe vera.

Une petite quantité d’huile parfumée apporte une odeur agréable, mais reste facultative.

La réalisation est tout aussi simple pour les lingettes désinfectantes. Le composant principal ne change pas, il suffit d’imbiber un mouchoir ou une serviette en papier et tamponner la surface à essuyer.

Toutefois, il faut savoir que ces antiseptiques tuent la plupart des microbes, mais ne les font pas disparaître pour autant. 

C’est pour cela que le lavage fréquent des mains constitue la meilleure solution pour prévenir le coronavirus ainsi que tous les germes qui peuvent être pathogènes.

La Professeure explique que ces gestes sont simples, mais primordiaux, que ce soit dans le contexte d’une épidémie ou au quotidien

Nettoyer régulièrement son téléphone, les télécommandes ainsi que tous les objets susceptibles de réunir beaucoup de bactéries devrait faire partie de nos habitudes.


Partagez l'article

>