Il est vrai que lorsque l’on entend le verbe « pousser », on pense immédiatement à des plantes ou à des cheveux, mais certainement pas à des meubles ! Pourtant, contre toute attente, cela ne relève plus de l’insolite.

En effet, à Peak District en Angleterre, dans la ferme de Gavin Munro, le mobilier n’est pas fabriqué à partir de bois provenant d’un conifère qui aurait été coupé, scié, puis assemblé.

arbres
Full Grown

Le co-fondateur de Full Grown et ses collègues plantent, forment et taillent de jeunes branches sous la forme de chaises, d’abat-jours ou encore de tables. 

Publicité

Les morceaux sont ensuite récoltés et rabotés avant que le produit final ne soit prêt à la vente.

Munro dit qu’il a adopté ce procédé pour éviter le gaspillage et gagner du temps en cultivant l’arbre selon la forme qu’il souhaite, puis en le greffant en une seule pièce solide. Il s’agit d’après lui, d’une sorte d’impression 3Zen.

Full Grown

Il ne fait aucun doute que Full Grown fait partie de ceux qui tentent, à leur échelle, de trouver une solution à la déforestation. 

Publicité

Même si les meubles qu’il propose ne seront jamais vulgarisés en raison de leur prix exorbitant de 10 000 £, cela reste une preuve évidente de l’existence d’une alternative au déboisement.

Dans ce sens, l’entreprise allemande Geyersbach récupère sa matière première dans des bâtiments locaux

Quant aux plateformes de la firme américaine Thuma, elles sont réalisées à base d’hévéa recyclé. Notons que la société plante un arbre pour chaque lit vendu.

Publicité

250 chaises, 100 lampes et 50 tables ont été fabriquées par Full Grown, dans l’attente d’une récolte complète en 2022 avec l’aide d’une campagne de financement participatif.

Un client a d’ailleurs commandé un siège qui devrait lui être livré dans dix ans, à peu près.

Publicité

Partagez l'article

>