Le python est un serpent non venimeux qui peut tuer ses proies en s’enroulant autour d’elles et en les serrant jusqu’à ce qu’elles agonisent pour les avaler ensuite.

Ce reptile se nourrit généralement de rongeurs, mais peut également s’attaquer à des petits cochons, des moutons et des chèvres sans aucune difficulté.

Cependant, ce que cette bête de 18 ans a dévoré est totalement ahurissant…

Un python hors du commun

Une famille australienne s’est précipitée aux urgences vétérinaires après que Monty Python, leur animal de compagnie, ait ingurgité une serviette de plage.

Toute une équipe s’est alors mobilisée afin de retirer l’énorme morceau de tissu du corps du serpent mesurant 3 mètres de longueur.

Cette espèce originaire des forêts tropicales du nord-ouest de l’Australie devient de plus en plus convoitée pour ses écailles contrastant du jaune vif avec du noir velours.

Leur morphologie spécifique ainsi qu’un crâne flexible est une particularité leur permettant d’attaquer des proies phénoménales, à l’exception de certains cas où cette faculté n’aide pas forcément.

Cependant, ce qui est étonnant, c’est que ces serpents ne sont pratiquement jamais attirés par des objets inanimés, et pourtant, preuve en est ce cas singulier.

Aussi, en cas de stress ou de surchauffe, il arrive que ces reptiles se mangent eux-mêmes, suite à un étrange comportement connu sous le nom d’auto-cannibalisme.

Une intervention minutieuse

Ce processus peut être arrêté en les refroidissant avec de l’eau, puisqu’ils disposent naturellement d’une technique de détection thermique pour chasser leurs proies. Raison de plus pour s’étonner de la décision de Monty d’avaler une gigantesque serviette en coton.

Arrivée au Département SASH Avian and Exotics, la femelle a dû être anesthésiée afin que les cliniciens puissent étudier la manière de retirer l’objet de l’intérieur en toute sécurité.

Les radiographies ont montré que la serviette se situait à environ 1 mètre de la gueule du reptile.

Ainsi, l’équipe a réussi à saisir la masse de tissu à l’aide d’une longue pince fine avant de la retirer.

« Une fois que nous avons eu une bonne prise en main, elle a pu être soigneusement enlevée du tractus gastro-intestinal avec un guidage endoscopique », ont affirmé les vétérinaires.

« Il y avait des sourires tout autour et nous sommes heureux d’annoncer que Monty et la serviette de plage ont survécu pour voir un autre jour ! » ont-ils ajouté.


Partagez l'article

>