L’image que l’on se fait des animaux durant notre enfance est clairement différente de celle que l’on a une fois qu’on devient adultes. À 6, 7 ou même à 10 ans, se retrouver devant une créature peu commune est certes curieux au début, mais cela ne laisse aucun impact sur ce que nous avons appris jusqu’à là. Ce n’est que lorsque nous grandissons que les choses deviennent plus réelles, et pour cause !

Publicité
Publicité

Pas loin de la ville de Humpty Doo, qui se situe à 40 km au sud-est de Darwin, dans le Territoire du Nord de l’Australie, des rangers sont tombés sur un serpent unique au monde qu’ils ont affectueusement baptisé « Monty Python ».

Le jeune reptile, un python tapis (Morelia spilota) qui ne mesurait que 40 centimètres de long, avait une tête avec trois yeux. Le troisième œil se situait sur son front et lui conférait un angle de perception nouveau, contribuant à élargir son champ visuel.

Publicité

Les malformations chez le serpent ne sont pas un fait d’exception. Prenons comme exemples l’albinisme, une anomalie de l’épiderme, ou la microphtalmie (lorsqu’un œil est anormalement petit). Toutefois, selon David Penning, Professeur adjoint de biologie à la Missouri Southern State University, cette condition est assez rare, car il est probable que l’irrégularité se soit développée au stade embryonnaire et par conséquent ne soit pas le résultat d’autres facteurs tels que la pollution.

Pour certains scientifiques, ce troisième œil est tout ce qui reste d’un « frère jumeau » qui a été absorbé. Avec son altération, Bébé-Monty a eu beaucoup de chance que maman-serpent ne l’est pas mangé en le prenant pour rien d’autre qu’une limace sortant d’un mauvais œuf.

Publicité
Un serpent à 3 yeux a été découvert dans une ville australienne - insolite, animaux - Troisième œil (biologie), Territoire du Nord, Small, Serpentes, science, Reptile, Recherche scientifique, pollution, Organisme génétiquement modifié, Œuf amniotique, Morelia spilota, Monty Python, Missouri (État), Microphtalmie, Mère Nature, Limace, Lézard, Laboratoire de recherche, Faune (biologie), Facebook, embryon, Champ visuel, Biologie, Australie, animaux, Albinisme
Northern Territory Parks and Wildlife/Facebook

Les gardes forestiers de la Commission des parcs et de la faune sauvage du Territoire du Nord (NTPWC) effectuèrent des radiographies sur l’animal pour révéler qu’il n’a qu’un seul crâne, avec une cavité oculaire en plus, et trois yeux parfaitement fonctionnels, écartant de ce fait l’éventualité qu’il ait deux têtes qui se seraient formées ensemble.

Malheureusement Monty Python s’est éteint au bout d’un mois de captivité, à l’âge de 2 mois environ selon des informations rapportées par la presse.

Publicité

Le Dr Penning précise que les serpents peuvent vivre avec un seul œil, que pour eux, deux c’est naturel, mais trois, c’est trop demandé à mère Nature ; une telle opportunité n’est certes pas gratuite.

Publicité

Ray Chatto, l’un des rangers déclare à NT News que le pauvre python avait déjà du mal à manger quand il a été découvert. Il estime que survivre aussi longtemps dans la nature, avec une difformité pareille relève de l’exploit.

C’est au centre de l’Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth à Darwin qu’il repose aujourd’hui. « Notre serpent vedette ne détient pas l’exclusivité quant à sa particularité. En effet, en laboratoire, des scarabées génétiquement modifiés avaient parfois un troisième œil. »

Publicité

En outre, la science des fossiles a prouvé que des lézards à quatre yeux auraient vécu il y a plus de 49 millions d’années.

Publicité

Publicité