De tous temps, l’Homme n’a jamais cessé de modifier son environnement à sa guise, et ce dans de nombreux domaines. Au fil des siècles, tout ce qui nous entoure a alors été mis à notre service, au gré de nos désirs. 

Si nous sommes parvenus à modifier génétiquement des aliments comme le suggèrent les OGM, serions-nous capables d’en faire autant avec les animaux? 

Justement, il semblerait qu’après plusieurs années passées aux côtés des êtres humains, certaines races de chiens ont subi quelques changements des plus étranges…

Une physionomie particulière

L’IRM de la tête d’un carlin a fasciné plusieurs personnes sur internet et a fait la une des réseaux cette semaine. Bien qu’elle soit particulièrement charmante, le vétérinaire anglais Rory Cowlam affirme que celle-ci est un rappel de ce qu’inflige l’élevage humain comme souffrance aux chiens.

L’image en question montre les yeux exorbités du chien, qui semble avoir une expression particulièrement perplexe.

En à peine quelques jours, le tweet a ainsi atteint plus de 130 000 réactions.

Cependant, il affirme qu’il ne s’agit pas d’une radiographie comme cela a été déclaré par certains médias, mais plutôt d’une IRM. Grâce à celle-ci, plusieurs numérisations produites permettent d’observer l’intérieur du crâne. 

Alors que beaucoup de personnes trouvent un air mignon à l’animal, le médecin vétérinaire témoigne sa réelle inquiétude quant à l’aspect de l’IRM.

Le Dr Cowlam explique que si le crâne du carlin était assimilé à un gâteau, l’IRM permettrait de le découper pour voir ce qu’il y a à l’intérieur. Ce que nous observons sur l’image est une coupe au niveau des yeux, regardant la tête de l’animal à environ 7 centimètres en arrière. 

Généralement, les images d’IRM nous semblent étranges vues d’un angle inhabituel. En dépit de cela, le Dr Cowlam affirme que la prise instantanée du carlin est anormale. 

Les yeux exorbités et le nez retroussé tels qu’ils sont visibles sur le scan décrivent un visage plus raccourci que la normale. D’après le médecin vétérinaire, ces yeux massifs et ce nez aplati sont caractéristiques de ce que l’on appelle une brachycéphalie, qui résulte de la reproduction intensive et diverses modifications génétiques des carlins par les hommes.

Visiblement, ils ne sont pas les seuls concernés par la brachycéphalie si bien que les bouledogues ou les shih-tzus en souffrent également. 

Personnaliser ses animaux, à quel prix ?

Afin de ressembler le plus possible à un bébé humain, l’animal était souvent soumis à une sélection variétale modifiant l’apparence de son visage. Bien que ce nouveau faciès soit “plus mignon” d’après les amoureux des animaux, les conséquences sur la santé de ces canins ne sont pourtant pas sans dangers.

En raison de leur physionomie déformée, les chiens brachycéphales souffrent de nombreuses affections, notamment au niveau de leur colonne vertébrale, mais aussi de leur respiration. En effet, leur nez écrasé rend le processus respiratoire compliqué voire inefficace et peut être à l’origine d’évanouissements en cas d’efforts excessifs et d’insuffisances cardiaques sur le long terme.

De plus, ils sont très fortement exposés aux risques de coups de chaleur puisqu’ils sont incapables de se refroidir correctement. Pire encore, le Kennel Club a révélé qu’en à peine 20 ans, le nombre de naissance de chiots carlins est passé de 1 000 à plus de 9000. 

Dans cette perspective, plusieurs alertes de la part des vétérinaires ont été lancées afin de sensibiliser le public quant à l’irresponsabilité de certains éleveurs. 

Fort heureusement, Pets4Home a récemment rapporté une réduction de 17 % d’annonces de ventes de carlins, ce qui n’est pas pour déplaire au et Dr Cowlam qui encourage vivement à repenser l’idée d’acheter un chien brachycéphale, ou du moins à faire des recherches sur leur élevage en vue de remédier à leurs problèmes de santé en allongeant leur museau. 

Cet article a été modifié le 31/12/2019, afin d’apporter une précision.


Partagez l'article

  • Ce n’est pas parce-que ces caractéristiques sont les plus intéressantes par des gens que c’est ce qui a de mieux pour les animaux. A ce qu’on dit . la nature fait bien les choses… Pour quoi vouloir contrôler ??? Par caprice’, par égoïsme…. C’est inacceptable !!!

  • Attention à ce que vous dites… Il n’est pas question de chirurgie pour modifier l’apparence des chiens mais de sélection variétale. Les éleveurs sélectionnent les individus possédants les caractéristiques qui les intéressent et les faisant se reproduire entre eux, sur plusieurs générations, finissent par obtenir une variété stable… L’ humain procède ainsi depuis que l’agriculture et l’élevage existent (soit plusieurs millénaires) et, effectivement, pour certaines espèces, la sélection a consisté à conserver des caractéristiques qui étaient en fait des malformations qui auraient certainement condamné l’animal en question s’il n’avait été élevé (et donc protégé) par l’homme.

  • >