Dans un sombre reflet de notre société égocentrique, des influenceurs en ligne clonent leurs animaux de compagnie pour avoir du poids sur Internet.

L’idée, parce que nous vivons dans une ligne de temps sombre, est souvent de continuer à produire du contenu après la mort de l’animal original.

Prenez Courtney Udvar-Hazy, la jeune femme de 29 ans derrière @wander_with_willow, qui a cloné sa chienne Willow avec l’aide de la société de clonage d’animaux ViaGen — et des dizaines de milliers de dollars dépensés — après la mort prématurée du chiot en 2018.

Cela l’a peut-être aidée à faire le deuil de sa perte, mais son investissement lui a également permis de maintenir le compte Instagram.

« Je reçois beaucoup de critiques sur le clonage », a déclaré Udvar-Hazy à Input. « Les gens disent que j’ai des chiens zombies, ou ils me traitent de fille riche et folle. C’était blessant pour moi au début. »

Udvar-Hazy n’est pas la seule. Prenez @ipartywithbrucewayne, un autre compte d’influenceur pour animaux de compagnie qui publie régulièrement des photos de quatre chihuahuas clonés en même temps que l’original.

D’autres comptes, dont @clash_of_the_clones et @baxter_the_clone, commercialisent aussi ouvertement leurs animaux de compagnie clonés.

« Quelqu’un pourrait cloner son animal et remplacer l’original », a déclaré à Input Melain Rodriguez, responsable du service client chez ViaGen. « Le monde n’a pas besoin de le savoir. Il se peut qu’il ne le sache jamais. »

Il convient de noter que le fait d’avoir un animal cloné ne signifie pas réellement qu’il sera une réplique exacte de l’original. En fait, de nombreux animaux clonés se sont avérés être très différents du donneur d’ADN.

Cela n’a pas empêché les personnes fortunées de débourser entre 35 000 et 50 000 dollars pour reproduire génétiquement leur boule de poile adoré, selon Input.

Et honnêtement, qui peut les blâmer ? Mme Udvar-Hazy affirme que cela l’a aidée à faire le deuil de son compagnon à fourrure. Quiconque a déjà perdu un animal de compagnie sait à quel point cela peut être dévastateur.

D’un autre côté, le clonage de votre animal de compagnie pourrait tout aussi bien être considéré comme une tentative malavisée de le ramener à la vie. Après tout, le clone finira par mourir lui aussi.

Au pire, il s’agit d’une façon vaine et éthiquement douteuse de gagner de l’influence sur Instagram — et d’ailleurs, il y a beaucoup de chiens dans les refuges qui cherchent encore leur « forever home ».


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>