Tous les jours, la NASA garde un œil constant sur tout ce qui se passe dans l’espace. Et quotidiennement, leurs équipes développent des technologies qui vont leur permettre d’atteindre un degré de précision sans précédent. 

Publicité

C’est ainsi que, le 27 avril 2020, leurs équipements ont détecté un astéroïde qui était déjà très proche de la Terre. Leurs prédictions se sont révélées vraies, puisqu’il a frôlé la planète dans la nuit du 28 avril 2020.

Une découverte de dernière minute leur a permis de savoir qu’un corps d’entre 4 et 8 mètres de diamètre allait passer juste à côté du globe, sous 24 heures. Et il semblerait qu’il n’est pas le seul, puisqu’il est estimé que tous les mois, plusieurs objets semblables passent près de la planète bleue.

2020 HS7, comme il a été nommé, a donc eu une trajectoire qui a fait qu’à la date citée, il n’était qu’à 42 735 km du centre de la planète. Cela représente une distance 9 fois plus courte que celle qu’il y a entre la Lune et la Terre.

Selon les calculs faits par les experts, l’astéroïde avait 10 % de chance seulement d’échouer sur notre planète. Là encore, ils se montrent rassurants et expliquent que même s’il s’était dirigé vers nous, il se serait décomposé en traversant notre atmosphère, en vue de sa petite taille. Mais cela n’en fait pas moins un des objets spatiaux qui ait eu la trajectoire la plus proche de la Terre.

Родион Журавлёв/Pixabay

Toutes ces informations ont pu être déduites grâce au système d’observation et de suivi conçu par la NASA. Plusieurs autres astéroïdes du même type ont également pu être enregistrés en une courte période de temps.

Alors qu’il semblerait que nous n’entendons parler de ces évènements que depuis quelques années, ils se produisent en réalité assez fréquemment depuis toujours. En effet, ils ont simplement échappé à nos radars, pas assez sophistiqués pour les déceler.

C’est pour cela que l’observation du 2020 HS7 une journée avant que nos trajectoires se croisent est une bonne nouvelle. Ainsi, cela montre notre capacité à prédire ce genre d’évènement et les contrer lorsque cela est nécessaire.

Après avoir perfectionné notre technique d’observation, d’évaluation et de prédiction, nous pouvons nous consacrer à la recherche de moyens pour faire face à un potentiel danger. Les spécialistes pensent actuellement à mettre en œuvre une stratégie qui consiste à envoyer des vaisseaux en direction de la source du danger afin de lui faire changer de direction. Cette option, toutefois, reste à être étudiée.


Partagez l'article

>