On dit que les voyages forment la jeunesse, mais ils constituent surtout une source de découverte et de relaxation. Si certains aiment passer leurs vacances au bord de la mer, d’autres préfèrent la montagne.

Publicité

Mais aujourd’hui, il existe une destination un peu moins conventionnelle, bien que tout aussi intéressante : l’Espace !

Des touristes spatiaux chanceux

Suite au nouveau partenariat annoncé mardi par SpaceX, quatre touristes spatiaux seront envoyés en orbite d’ici 2022 pour la modique somme de 100 millions de dollars.

Publicité

L’accord signé avec Space Adventures stipule que la Station spatiale internationale (ISS) accueillera 8 visiteurs via des fusées russes Soyouz.

En 2001, Dennis Tito, qui figure parmi ces chanceux citoyens, s’est offert un séjour de 8 heures à bord de (l’ISS) d’une valeur de 20 millions de dollars. La dernière escapade remonte à 2009 et concerne le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté.

L’embarquement, prévu dans les prochains mois, aura lieu sur la capsule Crew Dragon de SpaceX, développée pour transporter les astronautes de la NASA.

touristes spatiaux
Crew Dragon / SpaceX
Publicité

Si l’ISS orbite à 400 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre, le Président de Space Adventure Tom Shelley vise une altitude deux à trois fois plus haute. Quant à la durée de l’excursion, elle dépendra de la volonté des clients. 

En outre, il fait remarquer que le vaisseau de 9 mètres carrés ne dispose pas d’espaces privés pour dormir, se laver ou utiliser la salle de bain.

Un voyage pas aussi simple qu’on l’imagine

Shelley évalue le coût du lancement d’une fusée Falcon 9 à 62 millions de dollars, mais estime que cela ne risque pas de décourager les individus les plus fortunés au monde, connus pour être plutôt extravagants.

Publicité

Dans ce sens, d’autres entreprises impliquées dans le tourisme spatial (telles que Virgin Galactic et Blue Origin de Jeff Bezos) développent des navires pour envoyer les candidats juste au-delà de la frontière de l’espace, donc entre 80 et 100 kilomètres au-dessus de notre planète.

Par ailleurs, une formation de quatre semaines aux États-Unis sera nécessaire pour que les touristes spatiaux puissent s’adapter aux conditions atmosphériques.

Au milieu des années 2000, Virgin avait réussi à vendre ses premiers billets 250 000 $ l’unité. De son côté, Boeing est en train de concevoir une navette d’équipage appelée Starliner qui aura pour mission de transporter les cosmonautes américains vers l’ISS.

Starliner / NASA / AFP

Malheureusement, leur programme concernant l’expédition de touristes spatiaux n’a pas pu aboutir pour le moment à cause de problèmes ayant mis fin à un vol d’essai en décembre.

Publicité

Il est clair que ce type d’aventure en fait rêver plus d’un, bien que tout le monde ne puisse pas se permettre le luxe d’aller se changer les idées en apesanteur. En attendant que cela devienne plus accessible, gardons nos bonnes vieilles méthodes de transport !


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>