« Les vacances vont vous tuer » ; qui aurait bien pu dire cette phrase, si ce n’est un maniaque du travail ou un assoiffé de réussite comme Elon Musk ? Propriétaire de Tesla Motors et SpaceX et actionnaire dans plusieurs autres entreprises aussi prospères — dont Neuralink et The Boring Company, celui-ci travaille beaucoup trop au point de passer ses nuits dans son bureau à Tesla.

Publicité

Vous l’aurez sans doute compris, Musk est complètement allergique aux vacances et cela a été clairement illustré dans sa biographie écrite par Ashlee Vance, et intitulé Tesla, SpaceX et la quête d’un avenir fantastique.

Outre son envie de faire encore plus de bénéfices et son intolérance à l’oisiveté, l’homme a été quelque peu aidé par quelques expériences malheureuses qui l’ont définitivement dégoûté des congés.

Publicité

Il a parlé notamment du voyage qu’il avait entrepris en l’an 2000 en compagnie de son épouse, Justine, en Afrique du Sud et qui lui avait valu un paludisme très grave qui avait failli le tuer. Et depuis, il a quelque peu rayé ce terme de son vocabulaire. D’ailleurs, l’une des rares fois où il a voulu se laisser tenter par des vacances, une de ses fusées a explosé et il s’en est beaucoup voulu pour cela.

En réponse à ce patron indiscipliné, des chercheurs de l’UC Berkley ont publié une nouvelle étude dans Nature Human Behavior selon laquelle le sommeil est la seule arme que nous possédions pour éliminer le stress et l’anxiété qui peuvent s’avérer très nuisibles à notre santé physique et mentale.

Elon Musk en 2017. CC BY 2.0, Steve Jurvetson/Flickr

Pour mettre en valeur l’importance du temps libre, faisons une petite comparaison entre un dirigeant qui a pris exemple sur Musk et qui a fini par faire une crise cardiaque et Richard Branson, lui aussi président de sa propre société spatiale (Virgin Galactic), mais qui a une toute autre éthique de travail, glorifiant les congés.

Publicité

Parmi les recherches qui appuient la vision de Branson, citons celle de la Harvard Business Review, et de la US travel Association and project qui a montré que les personnes qui prenaient plus de jours de vacances avaient plus de chances d’être augmentées ou récompensées.

L’Américan Psychology association a quant à elle mené une enquête indiquant que les employés qui travaillaient dans un environnement favorable aux vacances, étaient nettement plus productifs et plus actifs sur le long terme.

Il est clair que le temps n’est pas aussi « mortel » que certains veulent bien nous le faire croire, bien au contraire. Ces serait plutôt l’excès d’effort qui risque de nous tuer. Un peu de répit nous est, quant à lui, indispensable pour évacuer notre énergie négative et repartir du bon pied. Mais si vous faites partie de ceux qui ne savent pas « s’arrêter », pensez à adopter un rythme alliant travail et repos en même temps ; cela pourrait bien vous sauver la vie.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>