À quoi pourrait ressembler notre planète de l’extérieur ? Quelle est la sensation d’un voyage dans l’espace, en dehors de l’atmosphère terrestre ? Ces questions sont les plus courantes lorsque nous sommes allongés sur notre fauteuil à la maison, mais pour un astronaute au bord de la Station spatiale internationale (ISS), d’autres problèmes sont plus urgents, aller aux toilettes, par exemple. 

Publicité

Chris Cassidy, Commandant à bord de l’ISS, explique le fonctionnement des toilettes à l’intérieur de celle-ci, mais avant de détailler cela, une petite anecdote s’impose.

La NASA avait assuré toutes les préparations nécessaires pour les missions spatiales Apollo, toutefois, au courant des premiers jours, l’Organisation a manqué de penser à un moyen pour le premier américain de l’espace de faire ses besoins. Même si le voyage promettait d’être court, le retard avant le lancement et l’attente sur le tableau de bord ont engendré une envie pressante d’aller aux sanitaires.

À gauche l’option 1, à droite l’option 2.
NASA
Contenu sponsorisé

Avant la mission Apollo 12, et l’invention de nouveaux moyens de se soulager, les astronautes utilisaient des sacs de collecte pour aller aux toilettes au cours des longs voyages. Pour ce qui est des excréments, ils utilisaient un sac fécal, en le positionnant sur l’anus à l’aide d’un « doigtier ». 

Publicité

Pour uriner, il s’agissait d’insérer le pénis dans un tube, dont l’extrémité en caoutchouc rappelle un préservatif. Toutefois, cette méthode présente de nombreux inconvénients, en raison des problèmes de dimensionnement dans l’espace.

Ces techniques sont adaptées à l’environnement intérieur spatial, mais qu’en est-il une fois dehors ? Le FCS, ou système de confinement fécal, est une « paire de sous-vêtements aux propriétés absorbantes », conçues spécialement pour être portées sous la combinaison de refroidissement liquide. En d’autres termes, le premier homme ayant atterri sur la Lune portait une couche.

Aujourd’hui, les choses ne sont plus telles qu’elles étaient avant, les engins spatiaux sont mieux adaptés, afin d’offrir toutes les conditions et les commodités d’un voyage cosmique. Une salle de bain appropriée a été conçue au bord de l’ISS, abandonnant ainsi le concept de la gaine.

Publicité

D’ailleurs, dans sa vidéo, le commandant Chris Cassidy explique le fonctionnement du dispositif, avec toutes les précautions à prendre, fait étonnant, cette technologie ne coûte pas moins de 23 millions de dollars. Décidément, pour un voyage spatial, le revers de la médaille est beaucoup moins glamour !


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>