Avec l’avènement de la période estivale et les grosses chaleurs qui l’accompagnent, rien de tel qu’un bon plongeon dans la piscine la plus proche, ou d’une virée vers la mer. Cette joie est vite rattrapée par la curiosité somme — toute naturelle — en nous de parfaire nos essais d’observer ce qu’il y a sous l’eau, surtout si l’on a choisi de changer le cap vers une nouvelle plage.

Il est vrai que c’est un réel réconfort de tenter de le faire sans cette sensation de picotement des yeux, et puis, il est dit que cela est même nuisible à la santé.

Pour parer à ces inconvénients, et au même titre que les lunettes de soleil, il a toujours été recommandé d’utiliser un masque de plongée ou bien des lunettes de protection, pour satisfaire notre curiosité que ce soit à la piscine, à la plage ou au fond d’un lac.

En effet, des lunettes de natation bien hermétiques et de haute qualité permettent de mieux protéger les yeux, même chez les personnes porteuses de lentilles de vue, à condition que l’eau ne pénètre pas à travers les lunettes ou le masque de plongée.

Cependant, si ces moyens de protection se sont partout répandus, rares sont les personnes qui se posent des questions sur les raisons qui nous empêchent de piquer une tête, non sans appréhension ou sans nous munir de lunettes, à savoir que celles-ci font partie des accessoires obligatoires requis lors de l’inscription à des cours de natation ou à la pratique professionnelle de ce sport.

L’explication se trouve dans l’étude du fonctionnement de l’œil humain.

Pourquoi on a besoin de lunettes ou des masques pour voir sous l'eau - securite, sante-et-medecine - Système optique, sensation, santé, Rétine, Réfraction, Rayon lumineux, Plongeon, Piscine, oeil, Objectif photographique, nature, Masque de plongée, Lunettes de soleil, Lunettes de natation, lumière, Lentilles de contact, Lentille optique, Iris (anatomie), Foyer (optique), eau, Cristallin, Cornée, Air
Needmix

Disons que ce dernier n’a pas été conçu pour la vie amphibie, mais fonctionne plutôt correctement au contact de l’air sur terre.

Comme nous l’avons appris lors des cours de sciences naturelles, notre système optique repose essentiellement sur les fonctions de la cornée, du cristallin et de la rétine ; la cornée joue un rôle essentiel dans le mécanisme de réfraction des rayons lumineux, tandis que le cristallin est une lentille transparente, située juste derrière l’iris. Son rôle est de concentrer les rayons de lumière et de les projeter sur la rétine.

Les rayons lumineux qui pénètrent dans l’œil, convergent, grâce aux propriétés optiques conjuguées de la cornée et du cristallin vers un foyer dit « image » concentré sur la rétine. Lorsque la lumière passe d’un milieu de propagation à un autre, elle est déviée.

Effectivement, si l’on ouvre les yeux dans l’eau, les rayons ne sont plus déviés de la même manière et l’ « image » ne peut plus se former avec précision sur la rétine. C’est pour cela que l’on voit flou sous l’eau. Notre système optique, conçu pour fonctionner au contact de l’air se trouve dans un besoin permanent d’être à son contact pour une vision correcte. Le contact direct avec l’eau perturbe le mécanisme de vision.

Afin de pallier ce problème, il faut que l’œil soit ouvert « sur » de l’air, c’est pour cela que l’on utilise des lunettes ou des masques de plongée — qui permettent d’avoir une couche d’air entre l’eau et la surface de l’œil (et le tour est joué).

En plus de leur effet régulateur du mécanisme de vision, les lunettes ou le masque de plongée demeurent une protection incontestable contre les irritations des muqueuses et l’infiltration des microbes nuisibles à la santé des yeux.


Partagez l'article

Send this to a friend