COVID-19 est probablement l’une des maladies les plus contagieuses que la Terre n’ait jamais connues depuis plusieurs dizaines d’années. Les chiffres sont accablants : en à peine quelques mois, le virus a ravagé plus de 175 États, touchant plus de 510 000 personnes et dont 23 000 sont décédées.

Publicité

Les autorités internationales n’ont ménagé aucune ressource pour essayer de contenir cette crise. Ils ont même eu recours à l’intelligence artificielle, qui semble très efficace dans la lutte contre la pandémie…

L’intelligence artificielle au service de la santé publique

BlueDot est une plateforme d’IA conçue pour suivre les maladies infectieuses dans le monde. Elle se base sur des algorithmes de traitement du langage naturel et d’apprentissage automatique pour détecter d’éventuelles épidémies.

Publicité

Grâce à ce procédé, elle a signalé des cas de pneumonies inhabituelles au sein du marché de Wuhan, en Chine, avant même que l’OMS ne déclare l’apparition du COVID-19.

l'intelligence artificielle
©BlueDot Explorer

L’entreprise peut prédire le début, mais aussi l’évolution d’une pandémie, car elle s’appuie sur l’aide d’experts qui examinent les données apportées par l’IA puis envoient leurs conclusions.

En effet, BlueDot a réussi à tracer l’itinéraire des patients atteints de coronavirus en devinant leur destination. Elle a de cette façon pris connaissance des villes qui seraient touchées après Wuhan.

Publicité

Par ailleurs, les agents de santé peuvent visuellement déceler tout symptôme suspect chez les voyageurs, à l’aide de pistolets thermomètres. Capable d’analyser jusqu’à 200 personnes par minute, le système signale automatiquement les individus dont la température dépasserait les 37,3 degrés.

Les cerveaux électroniques et le COVID-19

La technologie chinoise nous réserve d’autres surprises, notamment avec le géant Alibaba qui a développé un dispositif capable de distinguer les coronavirus des autres pneumonies via des tomodensitogrammes thoraciques.

Sa performance est telle qu’il peut diagnostiquer les malades en 20 secondes seulement, de quoi rivaliser avec les plus grands radiologues. L’une des mesures sécuritaires prises par plusieurs organisations a été de remplacer le personnel médical par des robots dans quelques tâches.

Publicité

Certains sont chargés de la livraison des provisions et des médicaments, de la désinfection des espaces publics, mais aussi des chambres des patients. D’autres ont pour mission la distribution de stérilisateurs pour les mains et même de faire la cuisine !

Afin d’accélérer le processus de recherche en vue de développer un traitement, le laboratoire DeepMInd vient d’annoncer qu’il en savait déjà plus sur la structure de protéines associées à COVID-19 et que cela l’aiderait dans la mise en place de la formule du vaccin.

l'intelligence artificielle
Prédiction informatique de la structure de la protéine du COVID-19/©DeepMind

Les chercheurs ne sont pas formels sur la précision de leurs prédictions, bien qu’ils aient fait beaucoup de progrès depuis le CASP13. Ils sont, toutefois, optimistes quant à l’avancée des investigations.

Publicité

On ne peut affirmer avec certitude où cela nous mènera exactement, nous savons cependant que chaque minute compte. Le monde entier fonde beaucoup d’espoirs sur les futures découvertes, car il en va de la survie de centaines de milliers de personnes.


Partagez l'article

>