À l’ère où les machines remplacent de plus en plus nos activités, les prouesses technologiques contribuent fortement à faciliter notre quotidien depuis quelques décennies déjà.

Publicité

Actuellement, des engins spéciaux s’occupent de la vaisselle et du linge, mais il semble que l’intelligence de l’Homme frappe encore plus fort avec un appareil capable de se déplacer. 

Un robot humanoïde surprenant

Toyota a développé un robot humanoïde de 2,09m de hauteur capable de courir sur le terrain ou marquer des buts. Durant un concours de shoots à 3 points, il a même réussi 11 de ses tentatives.

L’année dernière, son prédécesseur, dénommé « CUE 3 », a battu le record mondial Guinness avec 2020 lancers francs consécutifs à son actif. Cependant, son inaptitude à saisir le ballon et les fils encombrants l’obligeait à rester inerte.

CUE 3
CUE 3/Kazuhiro Nogi

Les avancées apportées ont permis à son successeur, CUE 4, de voir le jour pour participer au match de la ligue B de Levanga, à Hokkaido. La machine est équipée d’une nouvelle main et possède un cadre en fibre de carbone composé de 15 articulations.

Les ingénieurs de Toyota ont doté l’engin d’un petit moteur puissant et une intelligence artificielle plus affinée afin d’améliorer le mécanisme de tir. Aussi, il a été penché légèrement à l’avant pour un meilleur équilibre et une mobilité plus facile.

Des atouts non négligeables 

Le chef du projet, Tomohiro Nomi, déclare que les ingénieurs travaillaient à temps plein pour la fabrication du CUE 4.

En vue de rembourser l’équipe d’Alvark Tokyo et les fournisseurs qui ont soutenu l’idée, l’entrepreneur a mis au point des performances très impressionnantes.

En effet, le robot utilise une multitude de capteurs pour calculer l’angle et la force appropriés pour un tir optimal. Ensuite, les moteurs à l’intérieur de son bras et de ses genoux assurent la reproduction exacte du mouvement à chaque fois.

Publicité
CUE 4
CUE 4/©Toyota

De par cette initiative, Toyota encourage principalement la créativité des ingénieurs. D’ailleurs, plusieurs modèles ont été présentés, dont un qui pratiquait du violon.

D’après les experts, ces structures intelligentes peuvent être exploitées dans de nombreux domaines, notamment la cueillette des récoltes, les livraisons ou le travail dans les usines et les entrepôts.


Partagez l'article

>