Chaque année, la foudre frappe 100 à 300 personnes et une quinzaine succombent à leurs blessures suite à un foudroiement. Le corps humain est composé d’environ 60 % d’eau, et cela fait qu’il est extrêmement conducteur. Tout contact avec l’électricité peut donc être fatal.

Publicité

Suivant cette logique, les espèces marines auraient dû être éteintes depuis bien longtemps. Mais deux facteurs jouent un rôle principal dans la préservation de la vie dans les mers et océans. 

Premièrement, les poissons passent la majeure partie de leur existence à nager en profondeur. Cet élément est essentiel à leur survie et la raison est simple : l’eau est certes conductrice de courant, mais elle permet également de canaliser l’énergie déployée. L’électricité demeure alors à sa surface au lieu de se propager à des centaines de mètres plus bas. 

Publicité

Cependant, toutes les créatures vivant à l’intérieur ne sont pas à l’abri du danger. Seuls les poissons se trouvant près de cette zone sont touchés par la foudre, même si cela est très peu commun. 

la foudre
S.Zocca/Unsplash

Mais lorsqu’il s’agit de mammifères marins, comme les dauphins et les baleines qui sont souvent amenés à remonter, les risques augmentent. S’ils pointent le bout de leur nez pour une bouffée d’air au mauvais moment, un éclair peut avoir raison d’eux.

Cette situation reste tout de même rare. Très peu — voire aucun — cas pareil n’a été enregistré jusqu’à présent. Cela peut être expliqué par le second paramètre : la fréquence à laquelle ce phénomène naturel se produit.

Publicité

En effet, selon les statistiques et les données récoltées par le NASA Earth Observatory, la foudre aurait dix fois plus de chance d’éclater sur la terre ferme que sur une surface humide. Ainsi, la population marine est beaucoup moins exposée à ce genre de situation.

Même si les probabilités sont minimes, il ne faut pas les prendre à la légère. Même si un poisson ne court aucun danger en vivant au fond de l’eau, un être humain pourrait rapidement être victime de foudroiement. 

Avec tout le matériel fabriqué en métal nécessaire à la plongée sous-marine, il devient un véritable aimant qui attirerait toute l’énergie dégagée par un éclair. C’est pour cela que la vigilance est de mise en cas d’intempéries. 

Publicité

Partagez l'article

>