Autrefois, le mode animal était beaucoup plus fascinant, car la Terre était encore à l’état primitif. Grâce à la recherche, ce monde fabuleux peut enfin nous livrer ses plus beaux secrets sur les créatures d’antan. Nous ne les connaissons que très peu, car elles se sont éteintes bien trop tôt, mais leur image est de plus en plus claire dans nos esprits et certaines sont semblables aux espèces actuelles.

Publicité

Le calmar aurait « un sosie » plus grand qui aurait vécu il y a plusieurs dizaines de millions d’années à proximité de l’ancien Antarctique. Cette créature étrange a été découverte par deux scientifiques de l’Université de Syracuse : Linda Ivany et Emily Artruc ayant animé, cette année, la conférence en ligne de la Geological Society of America pour parler de leur travail. La presse a également pris connaissance de leurs résultats.

La particularité du Diplomoceras Maximum réside dans sa coquille rappelant fortement un trombone et sa longévité incroyable pouvant atteindre les 200 ans.

Publicité
Geological locations

Ayant côtoyé le Tyrannosaurus Rex à l’âge maastrichtien du Crétacé supérieur, il avait l’aspect du calmar avec une taille assez imposante et une coquille de plus d’un 1,5 mètre de haut pliée d’avant en arrière. Il aurait disparu à peu près à la même époque et de la même manière que les dinosaures : les astéroïdes de Chicxulub.

S’intéressant à la composition chimique de la coquille d’un prototype trouvé ultérieurement par des collègues, le duo a analysé des échantillons extraits, en longueur, à 50 cm les uns des autres. Les différents tests ont révélé la présence d’isotopes probablement issus du méthane que l’on déverse annuellement dans l’océan et qui a laissé chaque année, une marque spécifique sur la coquille de l’animal.

Il n’a donc pas été très difficile pour les spécialistes d’évaluer son âge à partir du nombre « de bosses » observées sur sa carapace. Selon leurs calculs, le D. Maximum aurait vécu environ deux siècles entiers, ce qui est absolument incroyable d’autant plus que le calmar ne dépasse généralement pas 5 ans d’espérance de vie.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>