Une simple randonnée peut parfois prendre une tournure totalement inattendue.

Publicité

C’est ce qui est arrivé à un producteur de lait et son épouse lorsqu’ils sont tombés sur un « objet » très surprenant pas loin de leur domicile en Alberta, au Canada. 

En effet, sur la rive de la rivière Bow, John et Sandra De Groot, un couple de fermiers sans histoires, ont pu mettre la main sur des ossements de mâchoires d’une espèce de tyrannosaure très peu connue et appelée « Reaper of Death » par les scientifiques.

T-Rex
Musée royal de paléontologie de Tyrrell

Il s’agit plus exactement d’un cousin du T-Rex considéré comme le plus ancien fossile de tyrannosaure d’Amérique du Nord. D’après le Royal Tyrrell Museum, sa présence sur terre remonte à près de 80 millions d’années. 

John, ébahi par cette magnifique trouvaille, a déclaré qu’il s’était tout de suite rendu compte qu’il était devant quelque chose de spécial puisque les dents fossilisées étaient clairement visibles. 

Sandra, quant à elle, a confié aux journalistes qu’elle avait toujours eu la conviction que son mari finirait par découvrir un crâne de dinosaure.

T-Rex
Musée royal de paléontologie de Tyrrell

Le conservateur en paléoécologie des dinosaures François Therrien assure que les Thanatotheristes degrootorum sont la première espèce de tyrannosaure décelée au Canada depuis plus de 50 ans. 

Les chercheurs décrivent cette nouvelle espèce comme étant un groupe de prédateurs au sommet avec des dents d’une longueur se rapprochant des 8 centimètres et mesurant plus de 7 mètres de long. 

Musée royal de paléontologie de Tyrrell

Le rapport publié dans la revue Cretaceous Research explique la provenance du nom Thanatotheristes degrootorum : il a été inspiré des célèbres dieux grecs de la mort et de la moissonneuse Thanatos et Theristes. 

La seconde partie du nom rend hommage au fermier passionné de paléontologie à l’origine de cette découverte inattendue.

Son épouse, Sandra, s’est exprimée à ce sujet en faisant part de sa grande fierté lorsqu’elle a appris que son nom de famille a été donné à une toute nouvelle espèce de T-Rex. 

Le chercheur principal de l’Université de Calgary, Jared Voris, a déclaré que ses crêtes très singulières confèrent à ce tyrannosaure un caractère unique étant donné qu’elles n’ont jamais été observées sur d’autres espèces.


Partagez l'article

>