C’est un fait, nous sommes constamment en quête de réponses et savoir qu’on ne sait pas tout nous insupporte. 

Publicité

L’espace reste le terrain de jeu favori des curieux de l’Univers. Tout comme il l’est, ses mystères sont infinis. Et souvent, des trouvailles surprenantes sont faites par nos spécialistes.

Un objet non identifié 

La lune a été, pendant 4,51 billions d’années, le seul satellite naturel et permanent orbitant autour de la Terre. Mais récemment, une nouveauté astronomique a été enregistrée et viendrait éventuellement changer la donne. 

La nuit du 15 février 2020, Kacper Wierzchos et Teddy Pruyne, Professeurs à la Catalina Sky Survey au Laboratoire Planétaire et Terrestre de l’Université de l’Arizona, ont repéré un objet solide orbitant autour de la Terre. Il fut temporairement baptisé 2020 CD3.

Grigori Fedorets, à la tête des recherches lancées pour étudier cette étrange masse flottant autour de la planète, affirme qu’elle aurait été là trois années durant avant d’être détectée il y’a deux semaines. 

Si tout tend à penser que ce serait ici une mini-lune, l’astronaute veut confirmer sa nature pour pouvoir se prononcer sur le sujet.

Selon lui, il se pourrait que ce soit quelque chose que l’Homme ait envoyé (ou laissé) dans l’espace des décennies auparavant.

Cependant, dans la mesure où il serait d’origine naturelle, il viendrait faire concurrence à la Lune.  L’équipe d’observation attend d’avoir plus de données pour pouvoir s’exprimer. 

Une mini-lune haute en couleur

Avec ses 8,1 m de diamètre, le Gemini Telescope nous offre depuis Hawaii un spectacle des plus impressionnants : une image colorée de la mini-lune de la Terre !

Le 24 février passé, en combinant trois photographies superposant trois filtres différents, l’International Gemini Observatory obtient un cliché coloré de la mini-lune. On remarque au centre de celui-ci un petit point lumineux entouré de filets d’étoiles de diverses teintes. 

La raison pour laquelle elles apparaissent sous cette forme est que le télescope prend pour cible la masse rocheuse. L’objectif du GT suit sa trajectoire et les étoiles bougent en arrière-plan, ce qui leur donne cet effet-là.

mini-lune
Gemini Observatory/NSF / Fedorets

Le 2020 CD3 ferait la taille d’une voiture — entre 1,9 et 3,5 m de diamètre

Malheureusement, il est trop tard pour effectuer une étude approfondie sur le 2020 CD3. Les chercheurs estiment qu’il sortira de l’orbite terrestre en avril 2020.

Il offre cependant des pistes pour d’éventuelles futures découvertes astronomiques, car selon les astronautes, il existerait des milliers d’autres objets non identifiés autour du globe. 

Fedorets termine ainsi sur une note optimiste et affirme qu’ils s’attendent à en déceler davantage lorsque le Rubin Observatory sera fonctionnel. « Restez branchés ! »


Partagez l'article

>