De jour en jour, les scientifiques qui travaillent sans relâche sur le COVID-19 en découvrent toujours un peu plus sur cette pandémie qui fait parler le monde entier. Essais en laboratoires, études de cas, statistiques : rien n’est laissé au hasard.

Récemment, un nouveau symptôme est venu s’ajouter à la fièvre, la toux, aux difficultés respiratoires aiguës, à la diarrhée et au manque d’appétit. La perte soudaine de l’odorat et du goût serait, en effet, les indicateurs d’une potentielle infection.

Pour en arriver à cette conclusion, plusieurs sondages ont été effectués puis comparés dans les pays où le taux de malades est le plus élevé.

Publicité

Les Professeurs Claire Hopkins et Nirmal Kumar ainsi que leurs collègues italiens et français attestent qu’un nombre considérable de patients reportent l’altération de ces deux sens.

perte de l'odorat
Dennis Wong/Flickr

À travers le monde, un tiers des cas atteints présentent ces deux symptômes, le plus souvent isolés.

En Corée du Sud, là où plus de 200 000 tests ont été réalisés, 30 % des personnes positives au coronavirus auraient une anosmie (autrement dit une perte totale de l’odorat). Celle-ci se manifesterait, la plupart du temps, sans l’apparition des autres signes de la maladie. 

Publicité

Ce nouveau phénomène est plus récurrent chez les jeunes patients qui n’ont ni fièvre ni de difficultés particulières à respirer. Dans ces cas-là, ceci serait le signe que le virus s’est logé dans le canal nasal.

L’expert en pandémies Larry Brilliant fait également ce constat et le partage avec sa communauté sur Twitter. Les réponses ne se font pas attendre : les avis et témoignages affluent et la toile s’enflamme une énième fois.

Alors qu’une partie des internautes confirme ses dires, une autre rapporte avoir les symptômes décrits et s’inquiète.

Publicité

Plusieurs relatent que suite à un repos et une isolation prolongés, leur état de santé est à nouveau stable et leurs sens fonctionnels. Cette nouvelle reste en cours d’étude et les chercheurs s’affairent à trouver la source, la cause et le fonctionnement de ce nouveau mode d’attaque qu’a adopté le virus.

Les médecins se montrent cependant prévenants et encouragent les individus ayant perdu tout sens de l’odorat et/ou du goût et ne présentant par ailleurs aucun autre signe de contamination à s’auto-isoler pour le moment, en attendant d’en savoir plus.

Publicité

Partagez l'article

>