Aujourd’hui, le monde entier vit au rythme du coronavirus. Ce qui est plutôt rassurant, c’est que les experts travaillent jour et nuit pour essayer d’obtenir le maximum d’informations, car c’est la seule manière de réussir à venir à bout de l’épidémie.

Publicité

En effet, chaque découverte représente un pas de géant dans le combat que la science doit absolument remporter compte tenu de l’ampleur des dégâts que le virus a engendrés en l’espace de quelques mois.

Des chercheurs chinois ont publié une nouvelle étude qui a fait des révélations plus au moins étonnantes à propos des signes précoces de cette pathologie.

Publicité

Entre le 18 janvier et le 28 février, 204 patients atteints du COVID-19 ont été examinés à Wuhan (107 hommes et 94 femmes âgé.e.s de 55 ans en moyenne). Il s’est avéré que 99 d’entre eux — soit 48 % des malades — souffraient de problèmes digestifs.

83 % des cas avaient perdu l’appétit et 29 % se plaignaient de diarrhées. Les vomissements (0,8 %) et les douleurs abdominales (0,4 %) étaient des signes précoces, mais plutôt rares. Par ailleurs, une toux sèche persistante et des difficultés respiratoires ont été signalées chez la plupart des sujets.

signes précoces coronavirus
Symptômes du COVID-19/CDC

D’après les experts, l’apparition de telles complications est due au fait que le SRAS-Cov-2, tout comme le SRAS-Cov, est capable de se lier au récepteur de l’enzyme de conversion 2 de l’angiotensine (ou ACE2) pour envahir le corps humain.

Publicité

Ceci provoque des lésions du tissu hépatique à cause de l’excès de production d’hépatocytes. D’un autre côté, une réponse inflammatoire au virus est aussi dangereuse pour le système digestif.

Ce qui prête à confusion, outre le lien croissant entre la gravité des soucis digestifs et celle de l’infection, c’est que certains malades étaient complètement asymptomatiques.

Les auteurs affirment, cependant, que l’absence de troubles alimentaires augmente les chances de guérison. En effet, le traitement a été concluant sur 60 % des personnes qui n’avaient pas ce genre d’ennuis.

Publicité

On ignore dans quel sens ces résultats peuvent être rassurants, mais une chose est sure, ils nous permettent d’en savoir un peu plus sur le virus. Cela ne peut être que très utile pour les professionnels de la santé quant au dépistage et à l’évaluation de l’infection.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>