La liste des animaux en voie de disparition ne fait que s’allonger, et ce à une vitesse affolante. En France par exemple, les loups n’ont pas existé depuis les années 30, avec une brève réapparition en 1992 grâce à une immigration depuis l’Italie. Dans le nord du pays, ils n’ont pas été observés depuis plus de cent ans.

Publicité

Seulement, de nouveaux clichés pris en Normandie font balancer la donne. Dans le département de la Sainte-Maritime, les objectifs des caméras placées sur le bord de la route pour — en temps normal — surveiller le trafic, ont photographié cette curieuse bête.

Ainsi, on aurait une potentielle piste qui nous mène à croire qu’il s’agit bien d’un loup gris. Les experts de l’Office Français de la Biodiversité pensent que c’est un Eurasien, une sous-race de loups gris. 

Cet animal majestueux aurait rodé aux alentours de la ville de Londinières dans la nuit du 7 au 8 avril 2020. Cependant, l’OFB se montre réticent à émettre toute certitude avant d’avoir une preuve physique de l’événement. Autrement, il se pourrait que ç’ait été simplement un grand chien.

loup en Normandie
Clichés du supposé loup/ GMN

Connus pour leur caractère de solitaires, ils changent régulièrement de camps pour trouver un endroit plus calme où s’installer. Les jeunes loups vont aussi à la recherche d’une partenaire, afin de se reproduire et construire leur propre foyer, loin du groupe.

L’hypothèse ne serait pas totalement réfutable, puisque le loup est particulièrement connu pour son penchant pour l’immigration. Comme des trajets de 14 000 km ont déjà été enregistrés entre la Californie et l’État de l’Oregon, cela ne serait pas une surprise si les suspicions des chercheurs sont confirmées.

De plus, plusieurs pays avoisinants tels que l’Italie, l’Espagne et l’Europe de l’Est en général, ont été témoins de meutes plus ou moins grandes. D’autres nations, comme la Belgique ou l’Allemagne, ont également noté le retour de cette espèce au sein de leur territoire. 

Si cette information est vraie, ce serait une bonne nouvelle qui s’annonce pour le règne animal. Le combat n’étant pas fini, le chemin est encore long pour ce qui est de la préservation de ces espèces en voie d’extinction. 

Publicité


Partagez l'article

>