Tant d’espèces animales sont menacées de disparition que les scientifiques s’alarment à chaque fois qu’ils sont en manque d’informations sur l’une ou l’autre. 

Publicité

Il est vrai que certaines espèces se font très rares, de nos jours, et que personne ne peut affirmer qu’elles sont encore en vie. Tel était le cas du cerf-souris vietnamien, qui n’avait donné aucun signe de vie depuis 30 ans et que les caméras ont enfin réussi à piéger, dans la jungle du Nha Trang, au sud du Vietnam.

Le cerf-souris vietnamien, également connu sous le nom du chevrotain à dos d’argent (Tragulus Versicolor) est l’une des dix espèces les plus rares qui forment la famille des chevrotains. Il s’agit, là encore, de petits ongulés ou mammifères à sabots.

Le cerf-souris du Vietnam est aussi gros qu’un lapin, avec des crocs en forme de défenses à la place des cornes. Il est remarquable par sa couleur gris argenté unique.

De plus en plus rare, il fut classé par le « Global Wildlife Conservation » comme l’une des espèces perdues les plus recherchées au monde.

Mais d’après Tilker, le chevrotain à dos d’argent est une espèce vraiment négligée, car durant les 30 dernières années, un seul enregistrement véritable, de cette espèce, a été fait et il date de 1990.

Néanmoins, cela n’a pas découragé l’équipe de recherche, qui a mené son enquête auprès des habitants de la région, dans l’espoir de retrouver des indices qui pourraient l’aider à retrouver l’endroit où se trouvait cette espèce.

Cette équipe était composée de chercheurs de Global Wildlife Conservation au Texas et de l’Académie des sciences et de la technologie du Vietnam.

Piège à caméra photo d’un chevrotain à dos d’argent. Institut d’écologie du Sud/Conservation mondiale de la faune/Institut de Leibniz pour la recherche en zoo et la faune/NCNP

Après près de 30 ans d’absence, les chercheurs en question ont réussi, entre le mois d’avril et le mois de juillet 2018, à prendre le chevrotain à dos d’argent en photos, dans son milieu naturel.

Ils ont utilisé, pour cela, plusieurs pièges photographiques pour apporter, enfin, la preuve de l’existence, même timide, de cette espèce supposée disparue.

À cette occasion, les chercheurs ont capturé 1881 photographies du cerf-souris vietnamien.

Piège à caméra photo d’un chevrotain à dos d’argent. Institut d’écologie du Sud/Conservation mondiale de la faune/Institut de Leibniz pour la recherche en zoo et la faune/NCNP

Il est vrai qu’on ne peut pas affirmer, avec exactitude, le nombre de chevrotains vivant dans cette jungle. Cependant, les biologistes sont très optimistes quant à la suite de leurs recherches, suite aux premiers résultats assez concluants de celles-ci.

Ils s’apprêtent, désormais, à poursuivre une piste suggérée par de nouveaux rapports, sur un chevrotain de couleur grise provenant d’une autre zone forestière.

Leurs prochaines enquêtes pourraient les mener à découvrir une « deuxième population » selon les déclarations de Tilker. 

D’autres endroits pourraient abriter cette espèce, un peu partout dans le pays, d’après les données collectées jusque là.

Les spécialistes ne cessent de traquer « les espèces perdues » dans l’espoir de retrouver le moindre indice qui confirmerait leur existence.

Outre le cerf-souris, d’autres espèces, encore, sont menacées et ont besoin d’être protégées. La loi interdisant la chasse de ces espèces ne suffit plus, il faudrait sérieusement penser à d’autres dispositions.


Partagez l'article

>