Malgré les progrès en matière de médecine, on peine toujours à soigner les malades atteints de tumeurs malignes à cause de la virulence de ces derniers et de leur multiplication rapide et foudroyante.

Publicité

Les cellules cancéreuses agissent en pénétrant la chair saine et en se propageant dans tout le corps. Une force brute est alors appliquée via des exercices assistés chimiquement. Ce n’est que récemment que les scientifiques sont parvenus à la mesurer avec exactitude.

En effet, une équipe de chercheurs a développé en laboratoire ses propres cellules cancéreuses — plus précisément un carcinome épidermoïde — et a utilisé une technologie d’imagerie de dernière génération pour rendre cet exploit possible.

Force exercée par une cellule cancéreuse/E.Dalaka/Science Advances

Il s’agit d’un scanner spécial permettant de quantifier le degré de destructivité de ces tumeurs cultivées de façon artificielle. 
On sait que de minuscules taches sont présentes sur la surface des cellules cancéreuses. Elles sécrètent des substances chimiques qui ont pour effet d’anéantir l’ensemble des tissus voisins. 

Malte Gather, Professeur à l’Université de St. Andrews en Écosse, affirme que les résultats de l’étude dont il est l’auteur démontrent que ces taches attaquent les parties saines de l’organisme en agissant telle une perceuse mécanique accompagnée d’une assistance chimique.

Cette dernière envahit le corps après avoir injecté des enzymes mangeuses de chair par la voie de petits trous ne mesurant pas plus d’une millième de millimètre appelés « invadopodes ». 

les cellules cancéreuses
Cellules cancéreuses/Flickr

Jeffery Segall, Professeur au Albert Einstein College of Medicine de New York, déclare que cette trouvaille constitue une avancée majeure qui servira à expliquer les mécanismes d’invasion de cette pathologie et surtout à offrir de nouveaux moyens de contrecarrer la prolifération des cellules métastatiques. 

Notons qu’avec l’augmentation de la population et les modes de vie qui ne cessent de se dégrader, des dizaines de millions de personnes à travers le monde sont atteintes de cancer.

On compte chaque année plus d’un million de décès en Europe liés à cette affection. Ajouter à cela ce que cette maladie silencieuse implique en termes de coûts.

Publicité

C’est pour toutes ces raisons qu’il devient de plus en plus urgent de trouver de nouveaux procédés thérapeutiques qui permettront à l’humanité de remporter ce combat. Les recherches de Malte Gather et de son équipe sont peut-être une lueur d’espoir pour les patients.


Partagez l'article

>