Les catastrophes naturelles sont bien fascinantes dans les livres ou les articles scientifiques. Une météorite, par exemple, est une véritable énigme dont on imagine seulement l’impact. Cependant, nous n’entendons que rarement — ou pas du tout — des histoires de personnes réellement touchées par ce phénomène. 

Publicité

Les chercheurs ont désormais trouvé des preuves évidentes de la mort d’un individu à cause d’un astéroïde, ce qui résout enfin ce mystère.

Le mythe de la météorite refait surface

En Turquie, des documents de la Direction générale des archives d’État de la Présidence rapportent l’événement tragique du 22 août 1888.

Publicité

Il s’agit de la toute première preuve de décès par une météorite : celle-ci s’est écrasée sur la Terre, tuant un homme et paralysant un second dans la région de Sulaymaniyah, en Irak.

Les données relatant la catastrophe, rédigées en langue turque ottomane et particulièrement difficiles à déchiffrer, n’ont été ajoutées que récemment aux archives numériques. 

preuve de la mort par une météorite
Archive de l’impact de la météorite du 22 août 1888/MPS

Provenant directement des sources officielles du gouvernement, elles ont été établies par les autorités locales, ou le grand vizir. Il n’y a donc aucun doute sur leur authenticité. Afin d’en savoir plus sur l’événement, des spécialistes continuent leurs investigations en espérant qu’une réponse du Sultan se trouverait dans le reste des archives.

Publicité

Les scientifiques soutiennent qu’environ 17 roches spatiales percutent notre atmosphère chaque jour, mais la plupart d’entre elles sont détournées par celle-ci. D’après des données de la NASA, pas moins de 822 astéroïdes ont pénétré l’enveloppe terrestre depuis 1988. Il n’est donc pas étonnant qu’une personne ait été touchée quelque part sur la planète par une météorite. 

Des enquêtes non élucidées

Étrangement, les documents historiques ne révèlent pas de détails sur ce genre d’incidents. En 2013, l’impact de la météorite de Tcheliabinsk a engendré des blocs allant jusqu’à 654 kg, submergeant le ciel terrestre. Néanmoins, aucune mort n’a été signalée et les blessures étaient dues à l’onde de choc.

En Inde, une explosion a causé le décès d’un homme en 2016, mais les experts de la NASA soutiennent que celle-ci n’était pas d’origine spatiale. La seule victime confirmée de cet impact est Ann Hodges, frappée par l’immense rocher qui a traversé son toit en 1954, et qui s’en est sortie vivante.

Publicité
Enquête sur la météorite qui aurait causé un décès le 6 février 2016/KKP

Selon un article datant de 1951, nous manquons d’arguments historiques en raison de l’absence d’évidences matérielles, sans compter la difficulté d’interroger les survivants ou les témoins de l’événement.

Jusque-là, il n’existe aucune preuve pour affirmer que l’incident de 1888 a vraiment eu lieu. Les informations telles que l’altitude, la vitesse, la taille de la boule de feu et son emplacement n’ont pas encore vu le jour. 

Finalement, bien que cette découverte soit très intéressante, elle révèle d’importantes lacunes quant à nos connaissances des dossiers historiques. 

Publicité

Ceci est sans doute dû à un manque de sources dans les langues difficiles à interpréter, et nécessite, de ce fait, des associations interdisciplinaires incluant des historiens, traducteurs et bibliothécaires pour y remédier.


Partagez l'article

>