Nous avons tous souffert d’un point de côté, cette fameuse douleur latérale et répétitive, celle qui donne l’impression d’avoir des couteaux dans l’abdomen et que la majorité d’entre nous redoutait lors d’un marathon ou du jogging du weekend.

Également surnommée « crampe du coureur », elle reste encore un mystère pour les scientifiques…

Un phénomène mal compris 

Il est connu que ces maux sont plus fréquents chez les jeunes, et les cas diminuent avec l’âge. Les activités qui engendrent le plus cette torsion sont la natation, la course et l’équitation. Les athlètes de tous niveaux peuvent en avoir, mais les professionnels ont en moins souvent.

Appelée « douleur abdominale transitoire liée à l’effort » par le corps médical, ou « DATE », presque deux tiers des coureurs en font la malheureuse expérience. 

Environ la moitié des sportifs pensent que cette douleur se déclenche par le fait de manger ou de boire, et certaines études confirment ces dires. D’ailleurs, lors d’examens en laboratoire, les sujets ayant ingéré des liquides avec un taux de glucide élevé étaient plus à même de souffrir d’un point de côté que ceux qui avaient consommé des breuvages peu ou pas sucrés du tout.

D’après une théorie très répandue, ce qui provoque ce mal est le manque de sang — et donc d’oxygène — dans le diaphragme durant l’activité. Cependant, le chiropraticien Brad Muir affirme que « l’explication selon laquelle il ne s’agit que du diaphragme n’a jamais vraiment soumis à un examen plus approfondi ».

La seconde hypothèse est que les secousses durant l’exercice entraînent une pression sur les ligaments de l’abdomen qui maintiennent les organes en place.

point de côté
Frank Cone/Pexels

Une douleur complexe 

Cette interprétation nous indique donc le rôle crucial des aliments et des boissons dans le déclenchement du DATE.
En effet, lorsque l’estomac est plus lourd, les ligaments travaillent encore plus dur.

Un autre facteur peut occasionner un point de côté : c’est la mauvaise posture ou la démarche des coureurs. Il existe des preuves qui démontrent que la pression exercée sur certaines vertèbres peut tout à fait engendrer une douleur similaire.

Les scientifiques n’en savent pas davantage sur ce qui cause cette crampe, ni comment l’empêcher ou l’arrêter, sans compter que des éléments tels que l’indice de masse corporelle, le type de corps et le sexe n’ont pas été liés à la fréquence ou à la gravité de celle-ci.

Selon Brad Muir, il est difficile de trouver une raison à la DATE, étant donné que son apparition varie grandement d’une personne à une autre.
Il explique d’ailleurs que sur sept cas, quatre vont se plaindre d’une douleur latérale droite, tandis que trois souffriront du côté gauche.

Puisque la cause exacte du point de côté n’est pas connue, il n’y a pas de recommandations standards afin de l’empêcher. La meilleure façon de la prévenir reste de se souvenir de ce que l’on a bu ou mangé juste avant d’avoir fait du sport.

En règle générale, la douleur abdominale transitoire liée à l’effort cesse lorsque nous arrêtons l’activité. Bien qu’elle soit particulièrement ennuyeuse, cette dernière est totalement inoffensive.


Partagez l'article

>