Il existe des jours tellement importants dans la vie d’un être humain qu’il a envie de les immortaliser pour en garder une trace physique, en plus du simple souvenir de l’évènement.

Publicité

Qu’il s’agisse d’un mariage, d’un anniversaire ou d’une autre occasion spéciale, nous avons toujours besoin de nous rappeler ces moments uniques.

Le 13 février 2020 n’était pas seulement marqué par la venue au monde d’Isabela Pereira de Jesus, à Rio De Janeiro, mais aussi par la façon dont elle a toisé les médecins présents lors l’accouchement.

En effet, on peut voir nettement le regard assez dur du bébé sur la photographie prise par Rodrigo Kunstmann, à la demande des parents. L’image partagée sur les réseaux sociaux a vite fait le buzz auprès des internautes.

bébé
Isabela Pereira de Jesus/Rodrigo Kunstmann/Facebook

Plus tard, l’heureuse mère s’est étonnée de l’expression de sa petite fille qui rappelait étrangement celle d’un meme.

Dans une déclaration à Crescer, Kunstmann décrit l’air boudeur d’Isabela dès qu’elle a ouvert les yeux, en précisant qu’elle ne s’est mise à pleurer qu’après qu’on lui ait coupé le cordon ombilical.

Concernant la possibilité pour un bébé de développer des émotions pendant la grossesse, les scientifiques ont constaté que seules des configurations musculaires étaient distinguées chez les fœtus de 34 ou 35 semaines.

Dans un souci d’approfondir leur compréhension des réactions des nouveau-nés face aux visages qu’ils voient pour la première fois, les experts ont mené de plus amples études sur le sujet.

bébé
Isabela et ses parents/Rodrigo Kunstmann/Facebook

Les résultats ont révélé qu’au bout de quelques minutes, ces petits anges sont capables de faire la différence entre le visage de leur mère et celui d’étrangers. À l’âge de 14 heures, ils affichent plutôt une préférence pour les figures attrayantes.

Dans ce domaine, les enfants de 5 ans possèdent des compétences presque similaires à celles d’un adulte. Évidemment, les aptitudes du bébé prodige sont certes limitées, mais sa frimousse risque de réserver encore bien des surprises à ses parents. 


Partagez l'article

>