Être productif et efficace est loin d’être une mince affaire. Pour toute personne impliquée de près ou de loin dans le monde professionnel, il est très dur de trouver le meilleur moment pour faire le meilleur travail. Souvent, c’est même compliqué de travailler tout court.

Publicité

Plusieurs paramètres viennent rendre la tâche plus complexe, comme le manque d’organisation, la pression ou simplement, la démotivation. Pour y remédier, de nombreux professionnels qui font du développement professionnel leur fond de business proposent des solutions aux plus désespérés. Des stratégies de travail parfaitement élaborées pour mieux apprécier ses plans quotidiens, incluant le meilleur moment pour travailler, sont en tendance ces derniers temps.

Des données non négligeables

Une journée de travail est remplie de moments déprimants. Les réunions, le planning chargé et les deadlines qui semblent toujours approcher à grands pas sont souvent une source de stresse majeur pour tout employé. Mais notre corps arrive à toujours prendre les rennes.

Sans même pas nous prévenir : il exécute. Ce que nous peinons à organiser dans nos petits agendas personnels est un véritable jeu d’enfant pour le cerveau humain. Doté d’une vraie horloge biologique nommée par les spécialistes le rythme circadien, le corps humain est réglé à la seconde près et il détient tous les secrets pour une concentration optimale.

Selon Daniel Pink, auteur du Bestseller 2018 du New York Times “ When : The scientific Secrets of Perfect Timing.” Pour : ‘’Quand : les secrets scientifiques pour le timing parfait.’’, il existerait une stratégie infaillible pour bénéficier de tous les avantages naturels que nous offre notre corps.

Pour les scientifiques, nos capacités cognitives suivent un schéma quotidien qui a tendance à se répéter heure pour heure. Dans une étude prenant en compte 509 millions de tweets écrits par 2,4 millions d’utilisateurs à travers 84 pays, la conclusion était assez claire : nous sommes tous enclins à obéir à notre horloge naturelle, et tout notre rythme journalier en dépend.

Public Domain, Pxhere

Selon un article publié dans le British Journal of Psychology, notre attitude semble plus sereine le matin, et tous les sentiments chaleureux connaissent un pic aux alentours de la mi-journée. Il est donc préférable de planifier des rencontres professionnelles importantes dans la matinée. En effet, d’après une recherche menée aux USA entre 2001 et 2007, il a été établi que le ton des appels professionnels tendait à être plus négatif s’ils sont passés l’après-midi, avec un rendement diminué à -1,5 % par an.

Des stratégies applicables

« Pour la majorité des personnes, les capacités analytiques et l’esprit éveillé se manifestent vers la fin de la matinée, plus précisément autour de midi. » explique Pink dans son livre.

Être en alerte et exécuter rapidement les tâches sont deux compétences fortement liées aux heures de sommeil. Il est donc possible de travailler avec plus d’efficacité le matin et le soir, en respectant des horaires de sommeil adéquats aux normes.

Pour le personnel soignant et les professionnels de la santé, par exemple, ils seraient plus portés sur l’hygiène le matin et les meilleurs diagnostics sont faits durant les premières heures de la journée.  Un lien entre le taux élevé de l’hormone de stresse (le cortisol) après le réveil et la vigilance au travail a été suggéré pour expliquer tous ces paramètres.

Enfin, prendre des pauses à des moments ciblés et prendre l’air régulièrement dans la journée sont des stratégies gagnantes pour laisser de côté la procrastination, être plus efficace et surtout rendre son cadre de travail plus agréable.

« Des recherches dans des lieux de travail en Corée du sud ont montré que prendre des pauses sociables, en discutant avec ses collègues d’autre chose que du travail, est plus efficace que prendre son goûter seul ou de lire ses emails. » a écrit Pink.

 


Partagez l'article

>