Une araignée Great Fox (en français le « Fameux Renard »), une espèce particulièrement menacée de Grande-Bretagne, vient d’être repérée pour la première fois en 27 ans.

Publicité

Les spécialistes de la protection de la nature ont dit avoir observé en tout 22 de ces créatures, incluant 10 mâles et une femelle adultes. Ceux-ci mesurent entre 55 et 57 mm de diamètre et possèdent des pattes velues pourvues d’épines.

C’est au niveau d’une base d’entraînement du Ministère de la Défense dans le Surrey que les araignées ont été vues par Mike Waite, un amateur d’Aranéides au Surrey Wildlife Trust.

Publicité

Le Great Fox (alopecosa fabrilis) a été classé « en danger majeur d’extinction » et on redoutait sa disparition dans le pays, car aucun spécimen n’avait été repéré depuis 1993.

D’après Le Surrey Wildlife Trust, l’espèce est dotée d’une vision remarquable et est très agile, en plus d’avoir la capacité de se camoufler. C’est un prédateur opportuniste qui chasse la nuit tombée.

Mike Waite/Surrey Wildlife Trust

Vous vous demandez sans doute d’où vient son nom. Et bien, elle est appelée ainsi à cause de son habitude, similaire à celle du renard, de pourchasser ses proies à travers un fond sablonneux, des graviers et des rochers puis de se jeter sur elles et de les attraper en plein fuite.

Publicité

Les victimes dont les fourmis, les coléoptères et même les toutes petites araignées sont paralysées après l’attaque du Great Fox qui ne manque pas de leur injecter du venin qui liquéfie l’ensemble de leurs organes internes. Le repas est prêt et elle peut désormais se servir grâce à ses appendices avant, très résistants et dotés de crochets que l’on appelle « chélicères ».

Mike Waite/Surrey Wildlife Trust

Le passionné des araignées n’a jamais laissé tomber ses recherches et a passé des nuits entières dehors à essayer de trouver en moins un spécimen de l’espèce avec l’aide d’une torche et d’une très bonne paire d’yeux. Cela a finalement donné ses fruits après 2 années.

M. Waite se dit ravi d’avoir prouvé que la créature à 8 yeux vit encore, sachant que des arachnologues plus expérimentés n’ont pas pu la retrouver. Il s’agit là de la découverte la plus passionnante qui soit arrivée dans le domaine de la faune depuis un certain temps.

Publicité

Même si le « Fameux Renard » est entre de bonnes mains, Waite ne souhaite pas se rétracter et a déjà prévu de faire une étude sur l’araignée en question et la taille de sa population.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>