De tout temps, la notion de réalité est un sujet qui a passionné aussi bien les philosophes que les scientifiques. De même, la littérature et l’industrie du cinéma de ces dernières décennies (Matrix, Men In Black, le Monde de Sophie, Autremonde…) posent le problème de la réalité simulée de manière parfaitement réaliste, voire presque plausible.

Publicité

Cependant, et bien que les avis divergent, il semblerait que la vie telle que nous la connaissons est simplement ce qu’elle est, sans artifice ni même programme informatique, du moins d’après les recherches menées par quelques scientifiques…

Une croyance fortement ancrée chez certains depuis longtemps

Appelée « hypothèse de simulation », cette théorie affirme que la réalité qui nous entoure ne serait en fait qu’un programme informatique à très grande échelle, une illusion.

Publicité

De l’Antiquité à aujourd’hui, nombreux sont ceux qui pensent que le monde dans lequel nous vivons n’est qu’une réalité simulée, bien loin de ce que nous voyons à travers nos yeux.

Au 4e siècle av. J.-C. déjà, le philosophe chinois taoïste Zhuangzi affirmait que l’on ne peut pas dire que nos rêves ne sont pas la réalité puisqu’on les vit : lorsque l’on rêve que l’on est un papillon, sommes-nous vraiment sûrs que nous ne sommes pas un papillon qui rêve d’être humain finalement ?

Plus récemment, des figures du 21e siècle telles que les Professeurs anglais Brian Cox et Jeff Forshaw ou encore le philosophe suédois Nick Bostrom soutiennent l’idée que nous vivons tous dans un programme informatique géant, en tant que cobayes pour une expérience menée par une intelligence venue d’un autre monde.

Publicité

Vérité absolue pour certains, pure folie pour d’autres, cette théorie qui n’avait encore jamais été confirmée ni infirmée a la vie dure : partant du principe qu’il s’agit d’une croyance invérifiable, le seul motif que nous y adhérons ou n’y adhérons pas ne constitue en aucun cas un argument scientifique infaillible…

Comfreak, Pixabay

… mais totalement impossible d’un point de vue scientifique

Si cette hypothèse de simulation a toujours convaincu de nombreuses personnes, d’autres se sont en revanche penchés sur son impossibilité : ainsi, une équipe de chercheurs anglais de l’Université d’Oxford a réussi à prouver que cette théorie ne peut exister.

Sur la base de calculs complexes et de physique quantique, le duo de scientifiques Zohar Ringel et Dmitry Kovrizhi ont alors mené une étude qui montre combien la réalisation d’un hypothétique simulateur de réalité relève de l’ordre de l’utopie : les quantités de particules nécessaires à la réalisation de notre univers tout entier seraient beaucoup trop importantes pour qu’elles puissent être gérées par un système informatique expliquent-ils.

Publicité

En utilisant la méthode dite de Monte-Carlo quantique, Zohar Ringel et Dmitry Kovrizhi ont découvert que le fait d’ajouter une seule particule simulée demande un calcul deux fois plus élaboré de la part du système informatique de simulation (ou de modélisation) : lorsque l’on prend conscience du nombre de particules qui existent dans notre univers, on se rend vite compte qu’il serait strictement impensable de toutes les avoir créées sans qu’un bug ne survienne ou ne soit déjà survenu.

Plus surprenant encore, ils ont également démontré que si notre monde était réellement un programme, ce dernier nécessiterait une capacité de stockage qui demande encore plus d’atomes qu’il n’en existe dans l’Univers.

Quoi qu’il en soit, cette étude ne satisfait évidemment pas les partisans de l’hypothèse de simulation qui clament qu’il est complètement inutile de se baser sur des calculs purement humains qui font, selon eux, partie intégrante de l’illusion.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>