fbpx

Une panthère que l’on pensait « éteinte » a été observée pour la première fois à Taïwan


L’extinction d’un grand nombre d’espèces animales est un problème majeur de l’époque où nous vivons. Alors que notre monde a perdu depuis bien longtemps des espèces comme le mammouth, le grand pingouin ou l’aurochs, d’autres, emblématiques, pourraient disparaître très prochainement si aucune mesure n’est prise pour les protéger.

C’est le cas par exemple du tigre du Bengale, du gorille des montagnes ou encore du panda géant. Toutefois, il arrive parfois que des espèces considérées comme éteintes refassent leur apparition bien des années plus tard…

Disparue depuis plus de 30 ans

La Panthère nébuleuse de Formose (Neofelis nebulosa brachyura) est une sous-espèce de Panthère nébuleuse spécifique à l’île de Taïwan. N’ayant plus été observée dans la nature depuis 1983, cette panthère est déclarée éteinte depuis 2013.

Néanmoins, Taiwan News rapporte que des universitaires taïwanais seraient réticents à l’idée de la rayer de la liste des espèces menacées d’extinction, car elle serait aperçue de manière occasionnelle dans la région. Récemment, un groupe de villageois affirmait l’avoir vu à deux reprises au cours de l’année 2018.

Une panthère que l'on pensait "éteinte" a été observée pour la première fois à Taïwan - geographie, animaux - Tribu (ethnologie), Tigre du Bengale, Taïwan, Taïnan, Sous-espèce, Peuple autochtone, Panthère nébuleuse de Formose, Panthère nébuleuse, Panda géant, Paiwan, Neofelis nebulosa brachyura, Mammouth, Léopard, Îles Galápagos, Grand Pingouin, Gorilla beringei beringei, Felidae, Extinction des espèces, Espèce menacée, Comté de Taitung, Aurochs
Un spécimen de la Panthère nébuleuse de Formose conservé dans The National Taiwan Museum. Wikipedia Commons

Les gardes forestiers attestent avoir aperçu plus d’un félin chasser des chèvres sur une falaise dans le comté de Taitung, une autre équipe rapportant avoir repéré l’animal à proximité de leurs scooters avant qu’il ne s’enfuie.

Selon Yahoo News, le président de l’association des communautés austronésiennes et le chef de la tribu des Paiwan, Kao Cheng-Chi, ont confirmé que les gardes forestiers avaient mis en place une patrouille autour du village d’Alangyi, ceci après avoir pris connaissance des observations de ses habitants.

La Panthère représente désormais un symbole des indicateurs de conservation de Taïwan, tout comme elle est considérée comme un esprit sacré par la tribu Paiwan. Le chef de cette dernière a prononcé qu’une réunion du village s’était déroulée pour aborder ces observations et trouver un moyen d’empêcher les étrangers de chasser le félidé.

Pas la seule exception

En janvier (2019), le bureau des forêts de Taïwan a rendu publique sa dernière annexe sur la protection de la faune. La Panthère nébuleuse de Formose fait toujours partie de la catégorie 1.

Chao Ren-Fang, Professeur à l’institut de biologie de l’Université I-Shou, qui a contribué à la révision de la liste de conservation, a confié à l’agence Central News : « Ce serait un grand évènement de rayer la Panthère de Formose de la liste. » Il ajoute qu’il est « nécessaire de prendre en considération l’avis de la société, car il pourrait y avoir une réaction de la communauté autochtone. »

Une panthère que l'on pensait "éteinte" a été observée pour la première fois à Taïwan - geographie, animaux - Tribu (ethnologie), Tigre du Bengale, Taïwan, Taïnan, Sous-espèce, Peuple autochtone, Panthère nébuleuse de Formose, Panthère nébuleuse, Panda géant, Paiwan, Neofelis nebulosa brachyura, Mammouth, Léopard, Îles Galápagos, Grand Pingouin, Gorilla beringei beringei, Felidae, Extinction des espèces, Espèce menacée, Comté de Taitung, Aurochs
Aborigène de Taïwan avec une veste en Panthère nébuleuse.
Photo prise vers les années 1900 par Torii Ryūzō

La Panthère nébuleuse de Formose a longtemps fait figure de doux mystère. Des archives remontant au 13e siècle recensent des tribus autochtones qui commercialisaient des pelages dans des villes portuaires comme Tainan. Néanmoins, excepté l’anthropologue japonais Torii Ryūzō, en 1900, on ne retrouve aucune trace d’un non-autochtone ayant vu cet animal vivant.

En 1986, une interview de 70 chasseurs indigènes a révélé que la dernière observation confirmée de cette panthère remontait à l’an 1983. La déclaration d’extinction a ensuite été actée en 2013, à l’issue d’une enquête de 13 ans qui n’avait abouti à aucune observation.

Cependant, il n’est pas impossible pour un animal de rester caché pendant plusieurs années, c’est le cas d’une tortue géante qui n’a plus été revue depuis 1906 et que l’on a aperçue tout récemment au large d’une île des Galapagos.