Alors que l’on pourrait croire que l’être humain a exploré tout ce qui existe sur notre bonne vieille Terre et qu’il peut désormais pleinement se concentrer sur la découverte d’autres planètes, le constat réel est tout autre.

Publicité
Publicité

Et s’il y a bien un domaine qui regorge encore d’interrogations et de mystères, c’est le monde marin. En effet, les océans demeurent aujourd’hui la source d’un très grand nombre d’explorations et de recherches.

Il existerait ainsi d’innombrables montagnes sous-marines encore inconnues de l’Homme…

Publicité

Un nombre plus qu’abondant

Des scientifiques de la Scripps Institution of Oceanography, en Californie, ont mis sur pied une carte topographique actualisée du fond océanique connue sous le nom de SRTM15+V2.0.

À l’aide des données satellites nouvellement traitées, l’équipe est en mesure de saisir les caractéristiques du fond marin avec davantage de précision et de subtilité que les modèles qui l’ont précédé, et ce en soulignant la présence de plusieurs nouvelles montagnes sous-marines, appelées « monts marins », à travers les abysses de la Terre.

Publicité

Leur nombre n’est pas connu avec exactitude, mais selon New Scientist, la nouvelle technique pourrait détailler entre 5 000 et 10 000 nouveaux monts. L’objectif de cette recherche est de contribuer à une meilleure compréhension du fond océanique terrestre, l’un des habitats biologiques les moins bien compris de notre planète.

Les auteurs de l’étude soulignent que « la surface de la Terre reste moins comprise que celle propre à d’autres planètes, à la lune et à certains astéroïdes. » Ils ajoutent que « ce déficit en connaissances est regrettable, car la bathymétrie des fonds marins est d’une extrême importance pour les multiples aspects des sciences de la Terre et de la biologie générale. »

Une nouvelle carte révèle des milliers de montagnes sous-marines - notre-planete, nature, biologie - Topographie, Terre, Sciences de la Terre, Satellite artificiel, planète, Plaine abyssale, océans, Océan Pacifique, nourriture, Mont sous-marin, Lune, Lithosphère océanique, écologie, Croûte terrestre, Courant marin, Bathymétrie
Tozer, Sandwell et all.

Des résidus de volcans éteints

Les monts sous-marins représentent un lieu de recherche très intéressant pour les scientifiques du fait de leur grande biodiversité. Ainsi, ils offrent un milieu où les organismes peuvent vivre et grandir, fournissant par conséquent à d’autres organismes et animaux une source interminable de nourriture.

Publicité
Publicité

On estime que certaines espèces sont endémiques à une seule montagne sous-marine.

Les pentes autour de ces monts sont fortement peuplées par des suspensions dont le but est d’empêcher les aliments de passer, telles que les palourdes, les krills et les coraux. Ils se regroupent là-bas au fur et à mesure que les monts sous-marins canalisent les courants et leur fournissent un approvisionnement continu en aliments de passage, ce qui pourrait être comparé à un tapis roulant à sushis.

L’écologie des monts marins est certainement encore plus diversifiée et complexe, mais seules quelques centaines d’entre eux ont déjà été échantillonnés pour la biodiversité.

Publicité
Publicité

Nombre de ces derniers ne sont ni plus ni moins que des restes de volcans éteints. Les fonds marins sont encore une frontière relativement inconnue et les chiffres ne sont donc pas figés. Néanmoins, les chercheurs pensent qu’il existe plus de 100 000 monts sous-marins dans notre planète, plus de 30 000 étant localisés dans l’océan Pacifique uniquement.

Bien qu’ils représentent plus de 70 % de la surface totale du globe, les fonds océaniques restent encore assez méconnus en dépit des dernières avancées technologiques…


Partagez l'article

Publicité

Send this to a friend