Autrefois, l’illusion était synonyme de magie, d’effets abracadabrants, mais aussi de capacité ultra sensorielle hors du commun. Aujourd’hui, il est devenu tout à fait anodin de créer ce genre d’artifice et d’en persuader même les plus avisés d’entre nous.

Publicité

D’après les psychologues, c’est le cerveau qui contrôle toute perception, de quelque nature qu’elle soit. Ils suggèrent que les préjugés intériorisés peuvent influencer l’être humain quant à la reconnaissance de ce qu’il a vu en premier.

On se souvient bien sûr des deux étuis extrêmement populaires de la chaussure qui donnaient l’impression d’être de deux couleurs différentes ou de la robe qui avait fait sensation en ligne.

Évidemment, il est difficile de mettre de côté ce que l’on croit voir de prime abord même si l’on nous dévoile la vérité auparavant. C’est là qu’entre en jeu l’illusion d’optique.

Ce phénomène peut vous faire passer du « bouc démon » au « canidé adorable », si vous vous donnez la peine de bien l’observer. Lundi, l’utilisatrice de Twitter dancingfool75 a mis à profit ce procédé pour nous faire croire que l’image qu’elle avait publiée représentait une sorte de chimère à fourrure blanche.

chiot
Dancingfool75 / Twitter

En réalité, il ne s’agissait que d’une petite tête de chiot tournée vers le haut de la photo. Seulement, son oreille droite, repliée sur elle-même, nous fait étrangement penser au museau d’une bête épouvantable.

Inutile de vous dire que plusieurs internautes étaient confus, voire déroutés à cause de cette figure singulière. Certains pensaient que c’était une vache avec une malformation et d’autres y voyaient une chèvre déformée, ou encore un cheval.

 Il faut noter que ce n’est pas la première publication à avoir suscité autant de stupeur sur le net. Parlons par exemple de la photographie du chien qui semblait avoir été coupé en deux, ou de celle en représentant deux tellement rapprochés qu’ils avaient l’air d’un hybride à deux têtes.

chien
Reedit

À l’heure où les gens trouvent ces images assez effrayantes, les auteurs de ces blagues n’y voient qu’une simple source d’amusement ou de distraction.


Partagez l'article

>