La Terre fait partie d’un système planétaire nommé système solaire. Celui-ci se compose d’une immense étoile, représentée par le Soleil, ainsi que des divers corps célestes qui gravitent autour de lui. Parmi ceux-ci, on peut citer les planètes avec leurs satellites naturels (dits communément lunes), mais aussi des astéroïdes, comètes…

Publicité
Publicité

Cependant, il existe d’autres systèmes planétaires qui font également partie de la Voie lactée et il semblerait que les astronomes aient récemment découvert un énorme objet qui flotte tout près de notre système solaire.

La réalité de cette masse spatiale

C’est grâce à la radiotélescopie VLA (Very Large Array) que l’immense objet spatial avoisinant la Terre a pu être découvert et c’est d’ailleurs la première découverte faite via cette nouvelle technologie. Cette masse planétaire est presque 13 fois plus grande que la planète Jupiter.

Publicité

Elle est complètement indépendante et non attachée à d’autres corps célestes, située à 20 années-lumière de la Terre, et elle possède un champ magnétique 200 fois plus fort que celui de Jupiter. Sa distance par rapport à la Terre correspond à la distance entre celle-ci et la limite supérieure des planètes du système solaire.

Selon Mélodie Kao, astronome à l’Université Arizona State, cette masse spatiale est à la limite de la classification entre une planète et une naine brune. Les naines brunes sont, par définition, des objets sous-stellaires qui sont trop petits pour pouvoir générer de l’énergie dans les étoiles par la fusion de l’hydrogène, mais assez grands pour la fusion du deutérium qui est nécessaire pour leur formation. On les appelle parfois les étoiles défaillantes.

Publicité
Une étrange planète solitaire flotte tout près de la Terre dans l'Espace - espace - Terre, système solaire, Système planétaire, soleil, recherches, Planémo, Naine brune, Masse, Jupiter (planète), Exoplanète, études, Étoile, espace, decouvertes
Asagan, Wikipedia Commons

Les ondes qui ont permis de découvrir cette planémo

Avant l’an 2001, les scientifiques pensaient que les naines brunes étaient incapables de générer des ondes radio. Ils ont découvert par la suite que cela était faux, car celles-ci sont très magnétiquement actives et elles peuvent même générer de fortes aurores. De plus, ces naines brunes sont solitaires et loin des vents solaires qui génèrent les aurores que nous avons sur Terre, donc la façon dont elles provoquent des aurores reste mal comprise.

Néanmoins, les astronomes ont pu détecter, grâce au VLA, des ondes radio qu’ils ont nommées SIMP J01365663 + 0933473, provenant des aurores de cette étrange masse extrasolaire. Celle-ci a d’ailleurs une température de surface relativement basse ne dépassant pas les 825 degrés Celsius, comparée à la température de la surface du Soleil qui est de plus de 5000 degrés Celsius.

Publicité

Les scientifiques pensent aujourd’hui que même les grandes planètes peuvent fonctionner de la même façon que les naines brunes en émettant des ondes magnétiques. Cette perspective pourrait leur permettre de détecter de nouvelles planètes qui ne font pas partie du système solaire, selon Greg Hallinan, un astronome de Caltech.

Publicité

Publicité