Les décisions personnelles qu’on peut prendre influent sur le cours de la vie, et peuvent la changer en créant notre bonheur ou au contraire une sensation de malheur et de regrets.

Publicité

On a longtemps pensé que prendre les bonnes décisions se basait sur les expériences personnelles, mais une nouvelle étude vient d’apporter une autre vision.

Comment être heureux sur le long terme ?

Moran Cerf, un neuroscientifique à la Northwestern University, a étudié la prise de décision depuis, un peu plus d’une décennie, et parle aujourd’hui de ses recherches sur le bonheur et l’impact des décisions sur notre vie.

Publicité

Il définit deux facteurs importants qui peuvent influer sur notre façon de choisir notre chemin au quotidien, car on investit notre temps et énergie à définir notre quotidien.

Le premier facteur est l’énergie mentale, qu’on utilise pour se décider chaque jour sur des détails simples de la vie. Choisir ce qu’on va porter, à quelle heure se lever, le plat qu’on va cuisiner, et tant d’autres détails du quotidien qui peuvent consommer un peu trop cette énergie. C’est d’ailleurs ce qu’explique Cerf à travers une large partie de sa recherche.

Cerf suit une ligne de conduite précise consistant à toujours prendre le second plat sur le menu d’un restaurant afin de se simplifier la vie. Une démarche simple, mais qui lui permet d’économiser son énergie décisionnelle pour des situations plus délicates qui demandent plus de concentration.

Publicité

En second lieu, les personnes ont souvent tendance à relier leur bonheur aux bons choix qu’ils font. Plusieurs d’entre nous croient qu’ils ont un contrôle sur le cours de leur vie en prenant la bonne direction. Mais en réalité, la plupart de nos décisions sont prises en se basant sur les expériences des autres, le retour de notre entourage sur le sujet. C’est ces indices sociaux ainsi que les émotions qui en réalité peuvent changer notre vision des choses.

JohnCrider. Flickr.

La fréquentation peut tout changer

Le neuroscientifique met en avant un facteur qui peut vraiment guider nos choix dans la vie qui est celui des fréquentations et de l’entourage. Comme expliqué précédemment, on est inconsciemment influencé par les personnes et l’environnement qui nous entourent.

Une étude de Cerf a d’ailleurs mis en avant les effets de la compagnie sur nos ondes cérébrales, et ce qui en ressort, c’est que les ondes des individus d’un même entourage ont tendance à être quasiment identiques.

Publicité

Pour mieux illustrer le phénomène, l’exemple, de l’étude effectuée sur des cinéphiles permet de mieux comprendre l’influence de la compagnie sur le comportement de notre cerveau. Il a été constaté que des personnes qui regardent une bande-annonce qui les intéresse a produit des modèles similaires d’ondes dans leurs cerveaux.

En se basant sur ces deux facteurs, Cerf en conclut que les personnes qui rythment notre quotidien doivent être bien choisies, en optant pour des fréquentations qui nous ressemblent et qui reflètent nos traits de caractère et nos références.

Bien s’entourer peut permettre de réduire la charge mentale et la consommation de l’énergie décisionnelle, car les décisions seront influencées d’une façon naturelle. C’est surtout une technique qui se base sur la confiance, comme pour l’exemple du chercheur qui ne fait que le choix du restaurant et non pas celui de son plat, en adoptant la technique du second sur le menu.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>