Le risque court toujours qu’un astéroïde – similaire à celui ayant causé l’extinction de nos prédécesseurs les dinosaures, il y a de cela 66 millions d’années déjà – ne s’abatte encore sur la surface de notre planète.

La NASA a de facto repéré un assez gros astéroïde qui – en fonction de plusieurs facteurs spatiaux –, s’approche dangereusement et menace d’entrer en collision avec la Terre dans moins d’un an.

Baptisé « 1998 OR2a » par l’Agence spatiale, ce planétoïde en approche a été classé dans la famille des astéroïdes « Amor », c’est-à-dire parmi ceux dont l’orbite couvre à la fois le Soleil et la Terre. Le 1998 OR2a a été découvert pour la première fois au 30 juin 1987 et depuis, nous avons pu observer qu’il s’approchait petit à petit des orbites de la Terre et de Jupiter jusqu’à bientôt risquer de nous toucher.

D’après le Centre d’études des objets proches de la Terre (CNEOS) à la NASA, l’OR2 de 1998 a un diamètre de 1,60 km. Compte tenu de sa taille, l’astéroïde est plus long que le National Mall de Washington, qui s’étend du Capitole au Lincoln Memorial.

Selon le CNEOS, l’OR2 1998 volera au-dessus de la Terre le 29 avril 2020. Au cours de son approche, l’astéroïde sera à environ 0,042 05 unité astronomique ou à environ 6,2 millions de kilomètres du centre de la planète.

Un astéroïde destructeur de planètes pourrait nous rendre visite l'année prochaine, selon la NASA - notre-planete, insolite, espace - Terre, soleil, Planète mineure, planète, orbite, National Mall, National Aeronautics and Space Administration, Kilomètre, Jupiter (planète), Impact cosmique, Gravitation, Effet Yarkovsky, Dinosaure, collision, Astrophysique, Astéroïde Amor, astéroide, Agence spatiale, Administrateur de la NASA
José Antonio Peñas/SINC

Mais malgré cette distance, une collision entre les deux astres reste encore possible, et ce, en raison de certains facteurs spatiaux tels que l’effet Yarkovsky. En astrophysique, l’effet Yarkovsky-O’Keefe-Radzievskii-Paddack (YORP) est un type de force qui s’exerce sur un astéroïde par la chaleur provenant de ses sources internes ou externes tel que le Soleil, pouvant affecter la façon dont l’astéroïde tourne et de ce fait modifier sa trajectoire pour l’envoyer directement vers nous.

Le trou de serrure gravitationnel pourrait également faire de même. Ce dernier est une zone de l’espace affectée par l’attraction gravitationnelle d’une planète proche. Ainsi, dans le cas où 1998 OR2 passerait par un trou de serrure, les forces de gravitation pousseraient l’astéroïde dans une collision avec la Terre.

L’explosion massive que provoquera la frappe d’astéroïde lors de l’impact déclenchera un évènement mondial extrême et sans nul doute chaotique avec une modification des conditions météorologiques et atmosphériques terrestres.

Le moins que l’on puisse dire est que cet astéroïde aura certainement des effets dévastateurs sur la planète, du moins s’il nous tombera bel et bien dessus. Quoique même si les données laissent à penser qu’un impact sur le prochain siècle est peu probable, l’administrateur de la NASA et ancien membre du Congrès républicain, Jim Bridenstine, a averti que les chances d’une collision ne peuvent être écartées.


Partagez l'article

Send this to a friend