Il existe dans l’Histoire de nombreuses divergences entre les peuples, ou des personnalités importantes. Le plus souvent pour des raisons religieuses, ou politiques suivant les époques et les circonstances.

Publicité

Cependant, il existe aussi des situations qui peuvent s’éterniser dans le temps, pour un petit détail ou des mésententes banales. Comme c’est le cas d’une échelle, qui n’a pas été bougée depuis de longues années pour des raisons qui sont pourtant simples et anodines.

Un édifice qui divise

Afin de comprendre les origines de ce conflit qui a fait qu’on ne puisse toucher à l’échelle depuis près de 150 ans, il est important de connaître l’histoire de cet édifice si important sur lequel elle est déposée.

Il s’agit de l’église Saint-Sépulcre, qui se trouve sur le site le plus sacré pour les chrétiens, plus exactement dans le quartier chrétien derrière les hauts murs de la vieille ville de Jérusalem. Une ville traditionnellement occupée par Jésus de Nazareth, et connue comme le lieu de la crucifixion et de la résurrection du Christ.

La gestion de l’église est assurée par six des plus anciennes églises du christianisme, à savoir l’Église orthodoxe, apostolique arménienne, catholique romaine, copte, éthiopienne et syriaque sous la mandat de 1852.

Elles se chargent de cette bâtisse suivant une tradition complexe appelée le statu quo, qui découle d’un décret du sultan Ottoman Osman III au 18e siècle. Chaque section de cette église est attribuée à une des sections dirigeantes, qui gèrent chacune sa propre partie ou se partagent une même section.

Ces règles de gestion particulièrement strictes causent de nombreuses frictions entre les différentes parties, et les situations de conflits peuvent venir de n’importe quel petit détail ou geste qui sera mal interprété.

Wikimedia Commons.

Une échelle anodine, mais un symbole fort

Bien que ce lieu ne soit un lieu saint et un symbole d’une union de plusieurs hautes directions spirituelles chrétiennes, il est aussi le terrain de nombreuses querelles qui n’ont pas toujours lieu d’être.

C’est d’ailleurs le cas d’une échelle pourtant banale, mais qui est à l’image de cette territorialité extrême. Elle est restée quasiment au même endroit depuis de longues années, et la raison est que personne ne peut la bouger faute de savoir à qui elle appartient réellement.

C’est au début des années 1800 qu’un homme dont l’identité ou l’appartenance restent inconnus, l’a placée au second étage de l’église, adossée à son mur extérieur. Depuis ce jour, presque personne n’a osé la toucher afin de ne pas attiser les tensions ou provoquer un conflit.

Petit fait insolite, en 1997, un touriste a caché l’échelle par espièglerie derrière un autel. On a pu la retrouver qu’une semaine plus tard, et depuis elle a été remise à sa place.


Partagez l'article

>