Plus grande ville de l’État de Californie, Los Angeles ne se résume pas uniquement à son côté blingbling en sa qualité de repaire de stars hollywoodiennes. Certes, l’industrie cinématographique représente le principal secteur de rayonnement de la ville, mais elle ne se repose pas uniquement sur ça. Loin de là ! Los Angeles, c’est aussi un pôle innovant où l’ingéniosité fait figure d’obligation. Ainsi, on peut y retrouver des idées impressionnantes tant par leur efficacité que par leur côté parfois loufoque…

Un impact remarquable

Dernier exemple en date, le largage de près de 96 millions de balles en plastique à la surface du réservoir de la ville. Cette opération qui se chiffre à 34,5 millions de dollars a pour but de protéger l’approvisionnement en eau de la Cité des Anges.

« La Californie étant réputée pour sa grande sècheresse, il est nécessaire d’user de méthodes ingénieuses afin d’atteindre les meilleurs résultats en matière de conservation d’eau », a déclaré le maire de Los Angeles, Eric Garcetti. Ce dernier ayant participé au lâcher de l’ultime lot de balles en août 2015. « Cette brillante idée du Los Angeles Department of Water and Power est symptomatique du genre de créativité nécessaire à la réussite de ces défis. »

Garcetti précise que les balles sont censées prévenir les réactions chimiques causées par les rayonnements du soleil qui stimulent les algues, ceci aboutissant au développement d’une eau plus propre.

Un double bénéfice

Autre atout majeur de cette initiative, c’est la capacité des balles flottantes à protéger l’eau de la faune. Toutefois, l’avantage numéro un que procurent les balles est leur blocage du processus d’évaporation. Pour les autorités de la ville, cela aura pour conséquence une économie de plus de 1 milliard de litres d’eau. Un volume astronomique !

Mais là n’est pas la seule utilité de ces balles. Il faut savoir que l’eau salée contient de multiples substances naturelles, et parmi celles-ci on retrouve le bromure. Seul, celui-ci ne présente aucun risque pour l’être humain, mais s’il se transforme en bromate composé, il devient cancérigène. Et il s’avère que l’interaction du bromure et du chlore avec la lumière du soleil était responsable d’une production accrue de bromate. D’où l’importance de ces balles qui sont en mesure d’empêcher la pénétration des rayons solaires.


Partagez l'article

Send this to a friend