Alors qu’il était sur le point d’utiliser un distributeur automatique se trouvant devant une banque californienne, un monsieur a été surpris, de bon matin, de voir des intrus à l’intérieur de l’entreprise. Vous l’aurez compris, les intrus se déplaçaient à quatre pattes et n’étaient autres que deux jeunes ratons laveurs.

Publicité

Vous vous demandez comment ils s’y sont introduits ? Facile, ils ont rampé le long des conduits d’air du bâtiment, à la manière de Feathers McGraw (le criminel tant recherché du film « Un mauvais pantalon »). Fâcheusement, les carreaux de plafond en dessous ont cédé et les deux « bandits masqués » se sont retrouvés à l’intérieur de la banque.

Ainsi, la Peninsula Humane Society and Society for the Prevention of Cruelty to Animals a répondu à l’appel et est arrivée sur les lieux afin de recevoir les jeunes visiteurs qui commençaient déjà à se mettre à l’aise.

Publicité
Les jeunes ratons laveurs essayent de prendre la fuite.
Peninsula Humane Society et SPCA

« Ce n’est pas tous les jours qu’une organisation animale est appelée pour faire face à une effraction de banque (Redwood City Bank), mais comme les voleurs de banque étaient des bandits masqués de la nature, nous étions bel et bien les intervenants appropriés », a déclaré Buffy Martin Tarbox, responsable des communications chez PHS/SPCA dans un e-mail à IFLScience.

« Les responsables de la banque nous ont invités à y entrer afin de sauver les deux créatures mignonnes et une dizaine de minutes plus tard, nous avons réussi à les chasser en toute sécurité à l’extérieur. Cela a pris quelques instants parce que les jeunes ratons laveurs se croyaient déjà chez eux et ne voulaient pas se retrouver dehors aussitôt. »

Ils auraient volé des biscuits aux amandes en prime.
Peninsula Humane Society et SPCA

Avant de sonner l’alarme, le citoyen inquiet avait d’abord cru voir une peluche qui aurait été laissée par un employé de la banque. Les deux bandits, cependant, ont vite montré qu’ils étaient très vivants et en liberté, se liant d’amitié avec les tapis de souris et les téléphones de l’entreprise.

« Il y avait des empreintes boueuses sur un arbre à l’extérieur de la rive, donc nous soupçonnons que les ratons laveurs ont grimpé sur l’arbre jusqu’au toit de la banque, puis ont réussi à ramper dans les conduits d’air et sont tombés à travers les carreaux du plafond sur le sol de la banque » raconte Tarbox. « Il y avait plusieurs carreaux de plafond cassés, et les bandits masqués ont renversé une pile de papiers et même un ordinateur. Heureusement, les ratons laveurs n’ont pas été blessés lors de leur escapade matinale et, à notre connaissance, ils ne se sont pas enfuis avec des sommes colossales d’argent.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>