Il n’y a rien de plus facile que de prendre de nouvelles résolutions : le tout, c’est de s’y tenir. On se demande d’ailleurs pourquoi 80 % d’entre elles sont vite abandonnées au bout d’à peine un mois, d’après ce qu’ont révélé les études.

Publicité

C’est pour cela que beaucoup de personnes ont écrit sur la façon d’atteindre les objectifs fixés pour la nouvelle année, en changeant notre manière de les aborder. En réalité, il faudrait plutôt prendre ses décisions en fonction de ce qui a ou n’a pas marché durant l’année qui vient de s’écouler, tout en prenant en compte ce que l’on veut développer ou mettre en évidence.

Ainsi, un processus pourra être mis en place, en vue d’atteindre une phase assez proche du bonheur. Bien évidemment, une évaluation régulière et continue s’impose si l’on veut tirer profit de ce plan.

Ce que pensent les spécialistes

Cela dit, les thérapeutes sont formels : ce qui bloque l’individu et l’empêche de changer est, tout simplement, son enfermement dans un comportement spécifique négatif d’autolimitation.

Seule la compréhension de sa mentalité, ses croyances, ses valeurs, mais aussi ses habitudes et ses peurs peut aider la personne à s’engager plus profondément pour concrétiser ses attentes de la nouvelle année.

Les plus grands scientifiques affirment qu’on ne peut changer quoi que ce soit dans sa vie professionnelle ou personnelle sans passer par une introspection susceptible de modifier certains aspects de soi-même. Ils parlent d’enfance difficile où l’on a connu une violation fondamentale de ses frontières, sans oser en parler ou se défendre.

Malheureusement, ces personnes continuent à reproduire le même type de dysfonctionnement dans lequel elles ont grandi, en se dirigeant, encore et toujours, vers les mauvaises personnes.

C’est du moins ce qu’a confirmé Janneta Bohlander, qui pense que si l’on ne réussit pas à panser nos blessures passées, on ne fera que perpétuer les défis que l’on cherche à fuir.

Public Domain

Par ailleurs, la réalisation de votre souhait sollicitera une aide extérieure de la part de ce que l’on appelle un partenaire de responsabilité qui croira en vous et saura refléter votre approche des choses.

Publicité

Ce qui bloque l’esprit du changement

D’après Gay Hendricks, il existe quatre obstacles à la réalisation de nos vœux. La première étant le sentiment d’être fondamentalement défectueux, la deuxième est la crainte d’être déloyal ou d’abandonner des gens qui nous ont été utiles dans le passé, la troisième est l’idée que le succès est une charge supplémentaire et enfin la quatrième, la peur de se faire remarquer.

On peut conclure de tout ceci que l’on a surtout besoin de comprendre les raisons qui poussent l’être humain à atteindre tel ou tel objectif et quelles sont ses motivations pour réaliser des progrès soutenus. De même, nous devons savoir vaincre nos craintes cachées ou conscientes relatives à la tenue de ses résolutions.

Donc, le secret est non seulement de ne plus appréhender les réactions des autres face à notre réussite, mais en plus, d’être certain que nous en sommes dignes malgré nos peurs et nos angoisses.


Partagez l'article

>